Soirée de recueillement et d'hommage à Montréal

Mon hommage à Charlot Jeudy

Collaboration Spéciale
Commentaires
J'ai rencontré Charlot Jeudy en août 2017, il était venu assister aux festivités de Fierté Montréal 2017 dans le cadre d’Arc-en-ciel d'Afrique à Montréal. J'avais été impressionné par son courage et sa détermination à lutter pour les droits humains en Haïti, malgré les menaces et intimidations dont il était déjà la cible.
Charlot, ton décès réveille en nous, non seulement une grande tristesse, mais surtout une grande indignation et colère !
 
La violence de l'homophobie subie par la communauté LGBTQ de Haïti, des Caraïbes, des Antilles, rappelle en partie, l'homophobie subie par la communauté LGBTQ en Afrique, sauf qu’en Afrique, elle est pire encore. En Afrique, sur 54 pays, 32 criminalisent l'homosexualité, l'Ouganda est revenu à la charge avec récemment une virulente chasse aux gays. Certains pays vont jusqu'à la peine de mort : comme le Nigeria, la Mauritanie, la Somalie et le Soudan. 
 
L'Afrique du Sud est seul pays qui autorise le mariage des personnes de même sexe et néanmoins, beaucoup d'agressions homophobes ou transphobes continuent de s'y passer également.
 
Comme Charlot, en Afrique, en Ouganda, cette année, il y a eu plus de 4 meurtres donc Brian Wasswa, activiste décédé 4 octobre 2019 et l'arrestation de prêt d'une vingtaine de membres de la communauté LGBTQ.
 
il y a eu avant, un autre militant et journaliste Éric Lembembé au Cameroun qui a été tué, lui aussi, retrouvé mort à son domicile, avec le corps recouvert de marques d'agression et de violences en juillet 2013.
 
Sans compter toutes les personnes LGBTQ qui meurent dans le silence le plus absolu en Afrique, dans les Caraïbes, aux Antilles et ailleurs dans le monde suite aux violences dues à la haine.
 
Combien faudra-t-il encore de morts pour que toute la communauté internationale se lève pour dire Stop à cette barbarie ?
 
Charlot Jeudy est mort pour le simple fait qu'il était homosexuel et qu'il avait décidé de consacrer sa vie à militer pour le respect de la dignité des personnes LGBTQ en Haïti.
 
Les crimes subis par les minorités sexuelles sont les mêmes que subissent les personnes noires à cause de la couleur de leur peau, les juifs à cause de leurs origines, les albinos, les rohingyas au Myanmar, etc.. Le chanteur afro-américain Jaz-Y disait si justement que " la discrimination envers les gays est exactement la même chose que la discrimination envers les noirs", il s'adressait à la communauté noire dont l'homophobie est souvent assez violente, comme pour dire que l'homophobie, c'est du racisme.
 
Être tué pour un fait de nature que tu n'as pas choisi, c'est mourir deux fois.
 
Je me suis toujours interrogé et je n'ai pas réponse, de savoir comment ça se fait que le peuple noir qui a été soit colonisé, soit mis en esclavage, soit autant intolérant envers les minorités qui vivent en son sein ? Les minorités sexuelles ou mêmes les albinos y vivent la pire tragédie et au quotidien.
 
Et ce qui est encore plus révoltant, c'est que ces vagues de haine sont souvent soutenues par des références religieuses, quand on sait que ces religions ont été introduites de force en Afrique et chez les afro-descendants.
 
Aujourd’hui et plus que jamais, les militants LGBTQ d'Afrique pointent du doigt les nouvelles églises évangéliques américaines aux discours homophobes qui envahissent l'Afrique et certainement les Caraïbes.
 
*Je m'insurge donc, ici contre toute religion qui tant soit peu, encouragerait toute discrimination ou toute violence contre des minorités ou tout individu.
 
*Je m'insurge également et avec la plus virulente force contre ces dirigeants souvent corrompus, médiocres et minables qui souvent initient la chasse aux homosexuels pour détourner l'attention des populations, des vrais maux qui ravagent la société, à savoir la corruption, l'absence des soins de santé digne, la difficulté à avoir accès à l'éducation, à l'eau, à l'alimentation et au minimum vital.
 
Honte à vous ! Vous êtes responsables de la mort de toutes ces personnes qui subissent la violence et qui sont tuées sous vos yeux.

Vous en êtes responsables par votre indifférence ! L'Abbé Pierre disait "La maladie la plus constante et la plus mortelle, mais aussi la plus méconnue de toute société, est l'indifférence." Vous êtes coupables de votre indifférence !
 
Et pire encore, en ne faisant rien, en ne protégeant pas une partie de votre population, "vous avez choisi le camp des agresseurs" comme disait Desmond Tutu, Prix Nobel de la paix, sud-africain.
 
Charlot, Respect et admiration infinis pour ton courage et ta détermination.
 
Tu as sacrifié ta jeune vie pour ce qu'un être humain a de plus noble : la dignité.
 
Nous ne nous tairons plus !
 
Nous resterons debout !
 
Comme disait Charb "Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux". Tu as refusé de vivre à genoux, tu resteras un modèle d'inspiration pour nous.
Tu as fait le choix du courage, de la fierté, de la dignité.
 
Charlot, tu ne mourras jamais, parce que nous continuerons ce combat quoiqu'il arrive. Charlot ! Tu demeures !
 
Fabrice Ngena