International

La Hongrie se retire du concours Eurovision perçu comme trop gai

Max Dubreuil
Commentaires

Le gouvernement populiste hongrois défend les valeurs traditionnelles de la famille et mène campagne pour accroître le taux de natalité de la population du pays, et le président de l'Assemblée nationale hongroise a déjà comparé les couples homosexuels désireux d'adopter des enfants à la pédophilie.

Viktor Orban, le Premier ministre, n’a donné aucune explication officielle à la décision de la Hongrie de ne pas participer au concours annuel de chanson comme elle le faisait tous les ans depuis 2011, mais un éditorialiste proche du pouvoir s’est félicité de la décision du retrait d’un concours "qui détruit le goût du public à coups de travestis hurlants et de femmes à barbe".

L'Eurovision, qui en est à sa 65e édition, sera organisé par Rotterdam en 2020 et mettra en vedette 41 pays. La Bulgarie et l'Ukraine reviendront après un an d'absence et la Hongrie et la Bulgarie se retireront.

L’Union européenne de radio-télévision (UER), qui gère le concours Eurovision, a déclaré: «l n’est pas rare que les membres de l’UER fassent une pause dans leur participation au concours Eurovision de la chanson. Nous espérons accueillir bientôt leur diffuseur MTVA (télé publique hongroise) dans la famille du concours de chanson Eurovision».»