Suède

Dans une église suédoise, Adam est gai, Eve lesbienne et ils sont au paradis

Chantal Cyr
Commentaires

Un tableau de l’artiste lesbienne Elisabeth Ohlson Wallin est exposé depuis peu dans une église à Malmö en Suède. Un retable religieux représentant une scène biblique de l’Ancien Testament, avec Adam et Eve… Rien d’original ? Détrompez-vous...

La peinture, réalisée en 2012 réinterprète l’histoire d’Adam et Eve dans le jardin d’Eden. En premier plan, ce n’est pas un, mais deux couples qui sont représentés. Deux couples homosexuels vêtus de feuilles. Le serpent, lui, est figuré par une femme trans.

Une oeuvre qui veut démontrer que depuis toujours, les personnes LGBT+ ne sont pas destinées à l’Enfer mais que leur place est au paradis.

L’artiste, Elisabeth Ohlson Wallin, est une militante LGBT, célèbre pour ses œuvres qui réinterprètent des histoires bibliques. Elle a notamment réalisé une série de photographies imaginant la vie de Jésus au milieu de personnes marginales.

Le retable, nommé Paradis, a été dévoilé le 1er décembre dans l’église Saint-Paul à Malmö.  Le comité des paroissiens a envoyé le communiqué suivant : "C’est avec fierté et joie que nous recevons “Paradise” dans l’Église Saint-Paul. Nous avons besoin d’images qui ouvrent une plus grande inclusion dans l’église. Nous sommes reconnaissants du talent artistique d’Elisabeth, qui nous permet de construire une église crédible qui montre que nous sommes tous acceptés au paradis, indépendamment de qui nous aimons et de comment nous nous identifions."

En Suède, l’Église est beaucoup plus progressiste que dans les autres pays européens. Elle n’a ainsi pas eu de mal à délivrer aux couples LGBT+ des bénédictions religieuses dès 2007 alors que la loi pour le mariage pour tous et toutes n’est entrée en vigueur qu’en 2009. Également inclusive, elle prône depuis 2017 pour que les pronoms faisant référence à Dieu ne soient pas masculins.