Luc Plante architecture + design

La Poudreuse la montagne, même à l'intérieur

Yves Lafontaine
Commentaires
Jean-Guy Lambert
Photo prise par © Jean-Guy Lambert
Jean-Guy Lambert
Photo prise par © Jean-Guy Lambert
Jean-Guy Lambert
Photo prise par © Jean-Guy Lambert
Jean-Guy Lambert
Photo prise par © Jean-Guy Lambert
Jean-Guy Lambert
Photo prise par © Jean-Guy Lambert
Jean-Guy Lambert
Photo prise par © Jean-Guy Lambert
  • Jean-Guy Lambert
  • Jean-Guy Lambert
  • Jean-Guy Lambert
  • Jean-Guy Lambert
  • Jean-Guy Lambert
  • Jean-Guy Lambert
Majestueusement déposée sur son nichoir boisé au cœur des Cantons de l’est, cette maison de campagne désire à la fois dominer et se fondre au décor. Cette dualité se manifeste par intermittence grâce à sa vaste fenestration qui nous fait vivre la montagne à même son intérieur et à la fois par ses lignes bien définies déchirant le ciel; le tout surplombant savamment la vallée de Bromont.
 
Le défi dans la réalisation de ce projet consistait à proposer à ses occupants l’ensemble des souhaits facilitant la vie du parfait skieur dans une formule à la fois confortable, modernisée, créative et utile. Bénéficiant d'un accès direct à la piste, elle offre des aires telles qu'un mudroom - chasse gardée des articles de sport, une salle familiale festive et une vaste terrasse flottante haut perchée sur ses piliers servant de poste d’observation privilégié surplombant les skieurs.
 
Alors que le rez-de-chaussée se veut un cocon en enfilade de chambres coucher, l'étage s'oriente et s'ouvre vers les vues escarpées où l'ensoleillement s’immisce de toutes parts dans les volumes internes. Abondamment vitré côté ski, le séjour se déploie en hauteur afin de capter la première apparition du soleil levant et d’étirer la journée jusqu’aux dernières lueurs du soleil couchant. 
 
L’organisation spatiale des pièces cuisine/salle à manger s'étend vers l'extérieur, d'un côté par un toit-jardin semé de graminées, d'herbes et d'épices et de l'autre par sa vaste terrasse en bois. Un peu en retrait, la chambre des maîtres se découpe du corps principal de la résidence en se projetant en porte-à-faux dans le boisé adjacent.
 
Dès l’entrée au salon, la vertigineuse hauteur du plafond nous projette dans cet environnement naturel impressionnant. Le boisé environnant se prolonge jusque dans la complexité de son plafond qui s’étire gracieusement hors des parois vitrées. La cheminée, aussi flamboyante de l’intérieur que de l’extérieur apporte son étampe moderne bien chaleureuse et apaisante. 
 
Le souci du détail se perçoit jusque dans cette cage d’escalier séparée en deux parties miroir scindées par une paroi de verre. Le bois de chacun de ces niveaux de marches savamment choisi pour dessiner un délicat échiquier aux couleurs du noyer américain. 
 
Du point de vue extérieur, les toits plats permettent de limiter la hauteur totale de la résidence et laissent ainsi la vedette au paysage tout en créant une contestation claire avec la cime de la montagne qui l’accueille.
 
L’habillement extérieur composé de bardeau de cèdre blanc huilé et d’un clin de bois torréfié huilé définit et articule l’enfilade de volumes et ses variables de hauteur tout en soulignant harmonieusement l’architecture. 
 
Sa signature finale, un vaste mouvement vertical bien ancré dans la topographie et s’étirant vers les cieux, la cheminée en acier corten semble être la continuité de l’escalier extérieur de la terrasse. 
 
L’aménagement paysager se veut volontairement dépouillé pour laisser la vedette au paysage et au joyau qui s’y est implanté. 
 
Fiche technique
Projet : La poudreuse
Lieu : Bromont, Québec
Architecture : Luc Plante, architecture + design
Ingénieur : EXP Granby
Entrepreneur : Construction des sommets
Photographe : Jean-Guy Lambert