24 et 25 janvier

La tournée Qaleidoscope s’arrête à Montréal

Logan Cartier
Commentaires
Snake PK

Les 24 et 25 janvier QALEIDOSCOPE présentera à Montréal une sélection de courts films queer / QTBIPOC explorant, questionnant et jouant avec l’identité afin de proposer et d’étudier diverses manières de considérer la sexualité, le genre et la race.

On pourra y voir Cry of the Loup-Garou, un court-métrage d’animation de Glenn Gear, où un jeune homme marchant sur le Mont-Royal se fait mordre par un loup-garou… Se référant clairement à un lieu mythique de la faune gaie montréalaise d’autrefois, cette fable d’animation rend hommage à notre histoire, par le biais de dessins minimalistes sur une musique de Gabriel Fauré. De la montréalaise d’origine chinoise, Kristin Li, on pourra voir Two Snakes, une animation portant sur les désirs des mythes fondateurs, la quête de soi, la recherche d’un chez-soi. La vidéo de Claude Périard, Looking for an Outer World, est un mélange de fiction et de souvenirs de l’artiste. L’œuvre est une tentative de recréer le souvenir spécifique d'une promenade en voiture qu'elle a faite avec sa famille lorsqu'elle était enfant. Dans I Like Girls de Diane Obomsawin, 4 femmes racontent avec franchise et candeur leurs premières histoires d’amour. Du coup de foudre à sens unique à l’attirance mutuelle, pour chacune d’entre elles, le moment de l’éveil sexuel a rejoint la découverte du désir homosexuel! Dans Vieille maison, un film de danse expérimentale, Katharine King explore l'influence des mélodrames d'après-guerre sur les cinéastes expérimentaux queer. Il illustre également l'hystérie médiatique entourant la crise du sida  et l'arrêt de «l'altération» des minorités afin d'avancer vers une époque de solidarité et d'expression étranges. Avec Jizz Envy, James Diamond propose un conte de fées pour adultes où l'éjaculation «féminine», combinée avec le véritable amour apporte une fin heureuse à un récit trans-masculin.
 
 
Certains films mettent l’accent sur des récits d’image, sonores et abstraits, d'autres présentent des informations, des faits et des réalités étranges, tandis que d'autres partagent le plaisir et la douleur des identités individuelles et collectives. Même si les œuvres expérimentales et artistiquement rigoureuses sont en abondance, et les sujets et sujets comme le féminisme, la race, le racisme, la classe, la communauté, la colonisation, l’art conceptuel, la politique, la religion, la violence, la culture populaire, le genre et bien sûr la sexualité sont fournis pour leur rôle important en matière de sensibilisation et de compréhension à plusieurs niveaux - le jeu transgressif et subversif est également une caractéristique importante de plusieurs des films qui seront présentés lors de la tournée. 
 
like girl
 
QALEIDOSCOPE a été conçu pour promouvoir la vision artistique de cinéastes canadiens queer / QTBIPOC dont le travail est rarement ou jamais montré dans ces centres urbains du Canada. Ces œuvres, bien que «queer», restent pertinentes pour les communautés artistiques plus larges dans chacune des cinq villes, non seulement en raison du sujet abordé, mais également parce que de nombreux artistes représentés évoluent dans plusieurs disciplines et à travers divers médias, des arts visuels à de la performance.  
 
QALEIDOSCOPE s’arrêtera à Montréal pour la première fois, les 24 et 25 janvier 2020, au NEVER APART, à Montréal www.queercitycinema.ca

Cinésastes qui seront présents à la projection du 24 janvier

  • Katharine King So (Old Home)

  • Diane Obomsawin (I Like Girls)

  • Glenn Gear (Cry of the Loup-garou)

Cinésastes qui seront présents à la projection du 25 janvier

  • James Diamond (Jizz Envy)

  • Claude Périard (Looking for an Outer World)