Controverse

Hallmark présente ses excuses pour avoir retiré une publicité avec un mariage lesbien

Chantal Cyr
Commentaires

L'entreprise de cartes de voeux Hallmark a présenté ses excuses ce dimanche, et a annulé le retrait de quatre spots publicitaires mettant en scène un mariage lesbien de sa chaîne de télévision.

Ces vidéos, diffusées depuis le 2 décembre, faisaient la publicité de Zola, un site d’organisation de mariage, et mettaient en scène deux fiancées s’embrassant lors de leur mariage. La chaîne américaine Hallmark, connue pour ses comédies romantiques et ses films de Noël, était sous le feu des critiques ce week-end, cédé à la pression d’un groupe conservateur, One Million Moms, et retiré ces publicités.

Le PDG de l’entreprise Hallmark, Mike Perry, a déclaré dans un communiqué : 

« L’équipe de Crown Media [la maison-mère de la chaîne Hallmark] s’est tourmentée sur cette décision, car nous avons vu le mal qui a été causé malgré nous. Simplement dit, ils pensent que [le retrait de la publicité] était la mauvaise décision. (…) Nous sommes vraiment désolés pour le mal et la déception que cela a causé… Via notre marque, nous continuerons à chercher des moyens d’être plus inclusifs et de célébrer nos différences. Nous continuerons à chercher des moyens d’être plus inclusifs »

Sarah Kate Ellis, la présidente de l’organisation GLAAD, une association de veille médiatique sur les questions LGBTQ, a félicité le retour de cette publicité : 

« La décision de la chaîne Hallmark de corriger son erreur envoie un message important aux personnes LGBTQ et représente une perte majeure pour les organisations extrémistes comme One Million Moms, dont la seule raison d’être est de blesser les familles comme la mienne. »

Crown Media Family Networks avait d’abord cédé à des plaintes de groupes conservateurs, dont One Million Mom, qui avait annoncé sur son site avoir parlé avec le PDG de Crown Media Bill Abbot. « L’appel nous a donné l’opportunité de confirmer que la chaîne Hallmark restera un réseau sûr et familial. Loué soit le Seigneur ! », écrit le groupe conservateur, qui avait lancé une pétition contre ces spots TV.

Après le retrait des publicités, un porte-parole de Hallmark avait affirmé au New York Times que les « démonstrations publiques d’affections » étaient contre la politique de la chaîne. Toutefois, d’autres publicités pour Zola mettant en scène des couples hétérosexuels dans une situation similaire n’ont pas été retirées.

Face à cette censure du mariage lesbien, l’entreprise Zola avait décidé de ne plus diffuser ses publicités sur la chaîne Hallmark. Mike Chi, directeur du marketing de Zola, avait déclaré à The Hollywood Reporter : « Tous les baisers, les couples et les mariages sont des célébrations de l’amour à égalité, et nous ne diffuserons plus de publicités sur Hallmark. »

Les communautés LGBTQ américaines, et de nombreuses célébrités, avaient appelé au boycott de Hallmark ce dimanche. Netflix en avait profité pour signifier son soutien aux communautés LGBTQ +, et pour rappeler qu’un film et une série romantique récentes de la plateforme montrent des couples lesbiens.

Des personnalités comme l’animatrice et humoriste lesbienne Ellen DeGeneres; le montréalais William Shatner, acteur et interprète du Capitaine Kirk dans Star Trekd’, ou l’actrice principale de la série Wynona Earp Kat Barrell avaient également pris la parole sur Twitter pour dénoncer la décision de la chaîne Hallmark.