Santé sexuelle

Saviez-vous qu’un Canadien sur quatre dit être victime de discrimination?

Chantal Cyr
Commentaires

La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a publié hier son rapport annuel de 2019 sur l'état de la santé publique au Canada, intitulé Lutte contre la stigmatisation - vers un système de santé plus inclusif. Le rapport présente les tendances relatives à la santé au pays et traite de façon détaillée des répercussions de la stigmatisation sur notre santé.

La stigmatisation commence lorsqu'on étiquette les différences et impose des stéréotypes négatifs à des personnes, créant ainsi une distinction entre « eux » et « nous ». La stigmatisation qui existe dans le système de santé crée des obstacles persistants à l’obtention de services et de soins efficaces pour les personnes qui en ont le plus besoin.

Le rapport souligne qu'il est impossible de lutter contre la stigmatisation associée à des problèmes de santé comme les maladies mentales, la séropositivité, l'obésité ou la consommation de substances sans s'attaquer aussi aux menaces pour l'équité, notamment au racisme, à l'homophobie, à la transphobie, à l'âgisme et au sexisme. Bon nombre de personnes subissent plusieurs formes de stigmatisation en même temps. 

Par son rapport, la Dre Tam lance un appel aux dirigeants du système de santé canadien pour qu'ils s'efforcent de comprendre la stigmatisation et y mettent fin. Ce rapport a aussi pour but de sensibiliser les gens, de stimuler la discussion et d’encourager la prise de mesures afin de bâtir un système de santé plus inclusif pour aider à atteindre un état de santé optimal.

Comment pouvez-vous, en tant qu’individu, contribuer à mettre fin à la stigmatisation?

  • Travaillez sur vos processus de ré?exion et contestez vos ?ltres. Cessez d’utiliser un langage déshumanisant. Reconnaissez et contestez les stéréotypes ou les mythes négatifs dans les médias, et surveillez vos propres pensées.
  • Amenez cette sensibilisation au sein de votre organisation. Examinez d’un œil critique votre culture organisationnelle et apportez des modi?cations à toutes les politiques discriminatoires et pratiques d’exclusion. 
  • Engagez-vous dans le processus de l’apprentissage continu. Continuez à vous remettre en question, vous et votre organisation, et cherchez des façons de vous améliorer.

Pour lire le rapport, consultez Canada.ca/rapportACSP.