Monde

Attitudes envers les lesbiennes plus positives qu'elles le sont envers les gais

Chantal Cyr
Commentaires

L'étude en question a été publiée dans la revue Social Psychology and Personality Science et a examiné les attitudes envers les hommes gais et les femmes lesbiennes dans 23 pays «représentant à la fois les sociétés occidentales et non occidentales».

Les auteurs de l'étude ont mené leur enquête en Afrique du Sud, en Allemagne, en Argentine, en Australie, en Belgique, au Brésil, au Canada, en Chine, en Corée du Sud, en Espagne, aux États-Unis, en France, enGrande-Bretagne, en Hongrie, en Inde, em Italie, au Japon, au Mexique, au Pérou, en Pologne, en Russie, en Suède, et en Turquie.

Les chercheurs ont découvert que dans chacun des 23 pays, les lesbiennes étaient perçues de manière moins négative que les hommes gais.

Alors que dans certains pays, comme l'Inde et l'Espagne, les attitudes à l'égard des homosexuels et des lesbiennes sont davantage similaires, la disparité est la plus importante en Russie et en Hongrie.

L'étude montre également que, si les hommes sont plus susceptibles d'avoir des attitudes négatives à l'égard des minorités sexuelles, ainsi que d'être plus susceptibles d'être victimes de cette discrimination, dans de nombreux endroits, ce sont les femmes qui ont des opinions plus négatives à l'égard des lesbiennes. Il n'y a qu'en Chine, en France et en Italie que les hommes ont manifesté des attitudes plus négatives envers les lesbiennes. 

Cela dit, dans plusieurs pays - dont le Canada et les États-Unis —, les hommes et les femmes ne différent pas de manière significative dans leurs attitudes envers les hommes homosexuels.

Sur les 23 pays inclus dans l'étude, c'est en Espagne que sont enregistrées les attitudes les plus positives envers les homosexuels et les lesbiennes, et en Russie les plus négatives.

Les pays occidentaux en général se révèlent plus favorables à l'homosexualité, le pays non occidental le plus haut tolérant étant l'Inde à la 14e place.