Famille royale

Un ex-militaire se souvient du jour où le prince Harry l’a défendu face à des soldats homophobes

Sébastien Thibert
Commentaires

Harry était intervenu pour défendre l’un de ses artilleurs, victime de harcèlement.

Dans une interview accordée au site Forces News, l’ancien militaire britannique James Wharton évoque le jour où le prince Harry a pris sa défense. L’ex-soldat a fait son service en 2008, époque à laquelle le prince Harry était engagé dans l’armée. En étant l’un des premiers soldats à revendiquer son homosexualité dans l’armée britannique, James Wharton a expliqué avoir été victime d’homophobie et de harcèlement de la part de certains coéquipiers, qui l’ont fait se sentir mal à propos de sa sexualité.

« Je me suis retrouvé dans une situation compliquée, avec des soldats d'un autre régiment qui n'appréciaient pas le fait que j'étais gay. Ils me donnaient des coups dans la poitrine, ils me mettaient mal à l'aise. Un jour, j'entre dans mon char où le prince Harry était en train de s'affairer, et il a aussitôt remarqué que j'étais affecté par quelque chose, il m'a demandé quel était le problème », a déclaré l’ancien soldat. « Je lui ai dit qu'il y avait quelques soldats dehors qui n'étaient pas très contents que je sois gay ». Selon lui, le duc de Sussex se serait senti très « offensé » que l’un des artilleurs soit harcelé ainsi. « Il est sorti pour aller les voir, leur a parlé, et le problème a disparu. Il leur a dit de me laisser tranquille, et ils l'ont fait », a ajouté James Wharton.

L'homme livre d'autres anecdotes au sujet d'un homme qu'il décrit «comme très, très intelligent». «Il savait comment faire son travail, il était qualifié, il prenait le temps de connaître son peuple et n'avait pas peur de s'impliquer. Un soir, alors que nous fêtions l'anniversaire d'un autre soldat, il est venu avec nous tous. Nous avons bu des bières ensemble, parlions de façon très libre...», dit-il.

Ce témoignage survient alors qu'Harry et Meghan sont au coeur d'une vive tempête depuis qu'ils ont annoncé leur volonté de se mettre en retrait de la vie royale. La reine Elizabeth II a dit soutenir entièrement le choix du couple princier.