8 et 9 février 2020

Je t’aime en chocolat, une fin de semaine de pur plaisir

Denis-Daniel Boullé
Commentaires

Le mois de février devrait être déclaré mois de l’amour. Pas seulement le 14 février, pas seulement pour les couples. Un mois pour se faire plaisir et faire plaisir à l’autre, aux autres. Et comment ne pas parler d’amour si on oublie le chocolat. Le chocolat est à Eros ce que l’hydromel devait être aux Dieux. Si l’on en mange souvent, le connaît-on vraiment celui qui pimente nos relations, nous console aussi. Je t’aime en chocolat revient pour une 7e édition toujours menée avec fougue et passion par Jean-Jacques Berjot qui depuis plus de quarante ne vit que pour cette fève. Surnommé affectueusement, M. Chocolat. On se demande s’il n’est pas tombé dans une marmite de chocolat, enfant.

Sa passion est contagieuse et ne peut que faire saliver les amoureux.euses d’une des plus belles découvertes du nouveau continent. « Je souhaite, comme pour les autres éditions que ce soit une grande fête, que l’on prenne beaucoup de plaisir en découvrant les meilleurs chocolatiers du Québec, dit Jean-Jacques Berjot, de les faire connaître et que le public en connaisse un peu plus sur sa transformation, entre autres de pouvoir faire les choix les plus éclairés sur la qualité des chocolats qui leur seront proposés ».

Nous tombons rapidement d’accord sur un point. Pour que le plaisir soit total, c’est encore meilleur si nous connaissons la provenance des fèves et qu’elles soient produites en respectant le développement durable et équitable, même si on doit le payer plus cher, on efface ainsi tout soupçon de culpabilité. « Depuis plus de quarante ans que j’œuvre dans le milieu du chocolat, je me suis intéressé à ses conditions de production jusqu’à sa transformation la plus complète que l’on retrouve sur les étagères des magasins, explique M. Chocolat, et l’on se doit de respecter le chocolat dans tous ses aspects, il n’en est que meilleur en bouche ».

Depuis une dizaine d’années Jean-Jacques Berjot a suivi et aider les chocolatiers du Québec à faire reconnaître leur talent dans la maîtrise du produit pour offrir aujourd’hui des produits exceptionnels dont il serait dommage de se priver. « Nous avons des artisans remarquables et de plus, beaucoup de jeunes se lancent vers cet artisanat, continue M. Chocolat, et avec une passion qui ne cesse de m’émerveiller ».

Le 8 et 9 février prochain, Je t’aime en chocolat se tiendra au Marché Bonsecours dans le Vieux Montréal. De nombreux chocolatiers seront présents pour faire découvrir leurs créations sous toutes les formes, des macarons aux crottes de chocolat, un univers qui vous fera secréter de la dopamine et de la sérotonine pour le reste du mois. Jean-Jacques Berjot prononcera deux rencontres, l’une le samedi matin, l’autre le dimanche après-midi, pour parler… du chocolat et du Québec. Une fin de semaine sous le signe du plaisir, du partage, de l’amour, à consommer sans modération.

Je t’aime en Chocolat le 8 et 9 février 2020

Marché Bonsecours www.jetaimeenchocolat.com