À 23 ans Jean-William et Olivier

Une équipe complète !

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
23 ans Jean-William et Olivier
Photo prise par © Perry Sénécal | Maquilleuse : Ariane Lemire

À eux deux, ils n'atteignent même pas un demi-siècle. 23 ans chacun. Ils sont ensemble depuis deux ans et demi, et rêve de faire vie commune. Étudiants à temps plein mais pas dans la même ville, Jean-William à Montréal, Olivier à Québec, ils se voient les fins de semaine. Ils se sont rencontrés alors qu'ils faisaient leur Cégep à Rimouski. En ce mois de la St-Valentin, ils évoquent la naissance de la relation et de leur désir de la fortifier. 

Comment vous êtes-vous rencontrés et dans quelles circonstances?
 
Olivier. Nous nous sommes rencontrés sur Tinder au début de la seule année où nous étions les deux à Rimouski. En effet, c’était la soirée de la fête de Jean-William, qui d’ailleurs me l’a annoncé rendu chez moi. J’étais troublé et touché qu’il passe sa soirée de fête avec un gars rencontré sur un réseau social plutôt que dans sa famille. 
 

« Être avec [Olivier] me donne envie d’être la meilleure version de moi-même» Jean-William

 
Étiez-vous à la recherche d'une relation stable ?
 
Olivier.  Oui. Pour ma part, mes recherches ont toujours été orientées afin de trouver quelqu’un que je pouvais suivre, quelqu’un avec qui bâtir quelque chose de solide. Je n’ai jamais été le genre de personne qui voulait une histoire d’un soir. Le processus a été plutôt long. Il faut savoir prendre son temps, mais pas trop, et ne pas brusquer les choses. Cela s'est fait au fil de plusieurs mois. 
 
Olivier et Jean-William Jean-William : Avant de connaitre Oli, je ne m’étais jamais imaginé dans une relation sérieuse. À vrai dire, c’est la première personne à m’avoir fait patienter… et oui la première « date », c’était seulement pour écouter un film! Au départ, j'avais peur d'officialiser les choses entre nous, mais le tout s'est fait naturellement et graduellement. 
 
Quels sont les qualités ou les traits de caractère qui vous ont attiré chez l’autre?
 
Olivier.  La première chose que j’ai remarquée lorsqu’il a cogné à ma porte de mon appartement était ses yeux bleus magnifiques, la deuxième, son sourire. Son sens de l’humour (particulier) m’a toujours accroché un sourire au visage, et souvent un rire.
 
Jean-William : Tout d’abord, je le trouvais très mignon en photo, puis encore davantage en vrai. J’ai tout de suite vu sa passion dans tout ce qu’il entreprend, s’il commence un projet, il le termine à sa manière. Ensuite, un de mes plus grands plaisirs reste de le faire rire, car je peux apprécier ses mimiques adorables.
 
Avez-vous vécu d’autres relations avant celle-ci et qu’est-ce qui la différencie des autres?
 
Olivier.  Mes autres relations étaient aussi à distance, cependant il manquait le plus important : le respect et le « vouloir ». 
 
Jean-William :   Non, Olivier est le premier à m’avoir donné le gout de rester avec une même personne. 
Faites-vous vie commune?
 
Olivier et Jean-William : Nous n’habitons pas encore ensemble, l’un étudie à Québec, l’autre à Montréal, l’un est originaire de Rimouski, l’autre de Port-Daniel. Cependant, malgré notre horaire qui peut sembler chargé, nous nous voyons presque toutes les fins de semaine. Nous sommes actuellement en processus pour trouver un appartement à Montréal. 
 
Qu’est-ce que cette relation apporte à chacun, et qu’est-ce qui fait que votre conjoint est spécial pour vous?
 
Olivier.  Nous sommes deux personnes très différentes. Étant quelqu’un de très artistique et rêveur, j’ai de la difficulté à m’imposer un cadre logique ce qui peut me rendre très anxieux et ce à chaque jour. Jean-Will est, de son côté, très cartésien et réfléchi. J’ai l’impression que nous nous complétons bien dans nos différences ce qui fait qu’on est une équipe complète.
 
Jean-William  Olivier me permet d’apprécier les choses auxquelles je n’accordais pas d’importance. Il m’a ouvert la porte d’un nouveau monde de beauté et d’arts. J’ai beaucoup d’imagination, mais je n’ai jamais été capable de reproduire ce que j’imagine, comme Oli le fait d’une façon qui semble si facile. Être avec lui me donne envie d’être la meilleure version de moi-même et de prendre le temps d’apprécier chaque moment sans avoir à prévoir le futur.