Lire

The Brigayde, no 6

Benoit Migneault
Commentaires
The Brigayde, no 6

Dans le dernier numéro, la quasi-tota-lité des membres de ce groupe de superhéros est réduite à l’impuissance par un groupe d’extrême droite qui cherche à les contrôler pour, dans un premier temps, les convertir à l’hétérosexualité puis à en faire des alliés des forces du mal.

Patrick Fillion, au scénario, et David Cantero, au dessin, nous font à nouveau partager les démêles de héros dont chacun doit faire face à un piège révélateur de ses pires cauchemars : enlèvement, torture et assassinat sont donc au menu. Blaine, Deimos et Doc Solando sont toujours en liberté, mais seront-ils à même d’intervenir à temps? Et malgré cette hypothétique rescousse, leurs collègues pourront-ils même survivre aux affres de l’emprisonnement et des tortures dont ils sont victimes? Tout cela peut sembler quelque peu alambiqué, mais il s’agit en fait d’une trame narrative relativement récurrente des BD de superhéros (hétéroconversion en moins). En effet, un nombre incalculable de récits ont dépeint un héros qui, généralement pour une courte période, devient l’instrument des forces du mal. C’est ainsi que dans l’opus précédent, c’est avec horreur que l’on a pu voir l’un d’entre eux délaisser son uniforme moulant et son humour libidineux pour un col roulé et la parole de Dieu. Bien que dans le présent récit, la sexualité soit omniprésente, la bande des-sinée n’en participe pas moins à cette même tradition du héros «séduit» par le mal et qui doit arriver à le rejeter. Habilement menée et ma-gnifiquement illustrée, la BD maintient une part de mystère sur l’identité de celui qui tire réellement les ficelles de cette funeste conspiration et des raisons qui le motivent. L’opus se conclut par un drame, mais également avec une lueur d’espoir : quel sort attend nos compagnons? Disponible en format imprimé ou électronique : 
 
 
The Brigayde, no 6 / Patrick Fillion et David Cantero. Coquitlam, B.C. :
Class Comics, 2019. 100p (incluant 70 pages de planches et esquisses).