Allemagne

Le successeur d’Angela Merkel au CDU pourrait-il être gai ?

L'équipe de rédaction , L'agence AFP
Commentaires

Après le retrait d'Annegret Kramp-Karrenbauer de la course à la succession d'Angela Merkel, l'éventualité d'un chancelier gai se présente avec l'actuel ministre de la Santé qui postule à la candidature au sein de son parti, la CDU conservatrice.

Le quotidien populaire allemand "Bild" titre en Une: "La CDU est-elle assez moderne pour un chancelier gai?".

Le tabloïd s'interroge pour savoir si Jens Spahn, un politicien ouvertement gai et actuel ministre de la Santé, peut prendre le contrôle des démocrates-chrétiens et ainsi accéder à la chancellerie lors des prochaines élections générales.

La question se pose en effet après le retrait surprise d'Annegret Kramp-Karrenbauer de la course à la tête du gouvernement allemand.

Plusieurs candidats représentant différentes sensibilités au sein du parti démocrate-chrétien se disputent la désignation à la présidence du mouvement qui assure de fait l'élection à la chancellerie en cas de victoire électorale de la CDU.

Dans l'article qu'il consacre à Jens Spahn, "Bild" cite plusieurs experts politiques et politiciens qui en brossent un prortrait contrasté. En tant que ministre de la Santé, Spahn a pris de nombreuses "initiatives qui aident la communauté gaie" (sic), telles que la mise en place de la PrEP ou l'interdiction des thérapies de conversion, mais le tabloïd estime par ailleurs qu'il est "un conservateur dans certains domaines".

Le quotidien illustre son sujet par une photo du ministre fédéral et de son mari Daniel Funke, que le politicien a épousé en 2017 (photo).

Face à lui, il a notamment le très conservateur Friedrich Merz, qui s'est révélé homophobe dans sa précédente candidature au poste de chef de la CDU en 2018 qui a échouée.

Pour l'heure, le jeu semble ouvert et la question de l'orientation sexuelle du candidat ne paraît pas constituer un critère absolument majeur dans le choix que va devoir faire le parti d'Angela Merkel.

Des politiciens de la CDU comme l'ex-ministre de la Santé Kristina Schröder ou l'ex-maire ouvertement gai de Hambourg, Ole von Beust, disent qu'un homosexuel à la tête de la CDU n'est plus un problème.

La plupart des lecteurs de "Bild", cependant, ne sont apparemment pas des fans de Spahn. Dans l'enquête (non représentative) sur qui devrait devenir candidat à la chancellerie de l'Union, il apparaît en dernier parmi quatre hommes - avec un total de 9% des voix des lecteurs. Friedrich Merz est clairement le favori des fans du journal populaire.