Rugby / Homophobie

Des drapeaux arc-en-ciel interdits lors de la première en France d'Israël Folau

Yannick LeClerc , L'agence AFP
Commentaires

Alors que le joueur de rugby homophobe Israel Folau jouait pour la première fois pour son nouveau club perpignanais, celui-ci a apparemment tenté d'interdire la présence de drapeaux arc-en-ciel dans les tribunes.

Rappelons qu’Israel Folau a été exclu de la ligue australienne de rugnby à cause de son homophobie, mais qu’il a été accueilli en France par le club des Dragons catalans. Le premier match du professionnel australien a suscité la controverse samedi dernier. Des fans ont signalé une interdiction générale des drapeaux arc-en-ciel, ce que le club de Perpignan a nié. La Super League a annoncé son intention d'enquêter sur l'incident.

Plus précisément, après le match contre l'équipe britannique de Castleford Tigers, plusieurs fans se sont plaints qu'on leur ait ordonné l'interdiction d'afficher des arcs-en-ciel. Ainsi, une fan a notamment dû retirer un grand drapeau d'une balustrade au prétexte qu'il masquait les messages publicitaires. 

En réponse aux critiques, la direction du club a simplement nié l'existence d'une interdiction du drapeau arc-en-ciel dans le stade, mais n'a pas été en mesure d'expliquer les incidents rapportés par des supporters.

L'entraîneur des Dragons catalans Steve McNamara, ancien entraîneur de l'équipe d'Angleterre, a refusé de s'exprimer sur le sujet lors de la conférence de presse. «Je suis ici pour parler de la ligue de rugby. Et c'est ce que je fais et je ne suis responsable de rien d'autre», a-t-il déclaré. Il a décrit Folau comme un «joueur très talentueux» qui mérite «une deuxième chance».

Le joueur de 30 ans a été licencié par son club australien en mai 2019 parce qu'il avait fait à plusieurs reprises des déclarations homophobes fondées sur sa foi chrétienne.

Rédaction avec AFP