Pour que vieillir soit gai

Le gouvernement du Québec investit 545 000$ pour financer les aîné-es LGBT

Yves Lafontaine
Commentaires
couple gai

En annonçant, à la fin janvier, sa décision d’investir une somme de 14M$ dans le cadre du programme Québec ami des aîné.es (QADA), afin d’encou-rager la participation des aîné.es au développement de leur communauté et d’adapter les milieux de vie à leurs besoins, deux ministres du gouvernement du Québec ont précisé que 545 000$ de cette somme seraient versés à la Fondation Émergence pour ces programmes à l’attention des aîné.es.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, et la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, ont en effet annoncé que le programme Pour que vieillir soit gai figurait parmi les 85 projets sélectionnés, et bénéficiera d’un fonds de 500?000$ sur les deux prochaines années pour étendre son action à l’ensemble du Québec.
 
Par ailleurs, le gouvernement accorde à la Fondation un montant supplémentaire de 45?000$ destiné à l’animation d’activités et à la création d’outils pour les proches des aîné.es LGBT.
 
Comme on s’en doute, la Fondation Émergence s’est «réjouit de l’appui du gouvernement du Québec au déploiement sur l’ensemble de la province du programme Pour que vieillir soit gai, qui vise à sensibiliser les milieux aînés à la diversité sexuelle et de genre», a déclaré Patrick Desmarais, président de la Fondation Émergence. «Ce nouveau soutien du programme QADA va nous permettre de poursuivre notre mission au-delà de l’île de Montréal, car toutes les personnes aînées, où qu’elles se trouvent au Québec, méritent de vieillir dans la dignité, sans crainte d’être qui elles sont.»
 
Le programme Pour que vieillir soit gai est le premier programme de sensibilisation des milieux aînés à la diversité sexuelle et de genre au Québec. Ce programme phare de la Fondation Émergence, créé en 2009, vise à aider les milieux aînés à créer des espaces plus inclusifs envers la diversité sexuelle et de genre. En plus de séances de formation, la Fondation Émergence offre gratuitement de nombreux outils de sensibilisation et d’éducation, comme des guides d’information, des expositions itinérantes, des capsules vidéo, des affiches, des autocollants, ainsi que la Charte de la bientraitance envers les personnes aînées LGBT.
 
Pourquoi s’intéresser aux personnes aînées LGBT?
Les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et trans demeurent largement invisibles chez les personnes aînées. En effet, beaucoup ont dû se cacher pour éviter la prison, la discrimination ou les thérapies de conversion. Ces expériences d’exclusion ont laissé des séquelles, et plusieurs études confirment qu’il s’agit d’une population particulièrement vulnérable. En effet, 39% de ces personnes ont déjà sérieusement pensé à mettre fin à leur vie. Laurent Breault, directeur général de la Fondation Émergence rappelle que «depuis plus de 10 ans, nous (la Fondation Émergence) luttons contre le tabou de la diversité sexuelle et de genre chez les aîné.es. Ce tabou, qui persiste malgré l’ouverture grandissante de la société, isole et fragilise les 10% des personnes aînées LGBT.»
 
À quoi vont servir les subventions?
Dans les deux dernières années, la Fondation Émergence a donné 100 séances de formation, rejoignant ainsi 2?386 personnes, principalement dans le Grand Montréal. Avec la subvention obtenue, la Fondation Émergence compte former un minimum de 4500 personnes supplémentaires, intervenantes comme aînées, à travers 10 régions du Québec d’ici 2022. En plus des formations, cette subvention permettra de créer et distribuer des outils de sensibilisation, dont des capsules vidéo sur les réalités des aîné.es LGBT en région, et d’augmenter significativement le nombre d’adhésions à la Charte de la bientraitance envers les personnes aînées LGBT.