Véhicules

Escape, Seltos et Les émules de Tesla

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Kia Seltos

Même si on attend un Hummer 2.0 complètement électrique, on a hâte de voir les grandes camionnettes passées à l'électricité. Tesla a déjà présenté son excentrique concept, et l'on pourrait voir bientôt des entreprises roulées en Rivian R1T. Car si l'on regarde les chiffres de 2019, les véhicules énergivores tiennent le haut du pavé lors des achats.

Ainsi, le Ford Serie F est le grand vainqueur avec 145 068 exemplaires vendus, suivi par GM, 107 883 Chevrolet Silverado et GMC Sierra, enfin Ram avec 96 763 camionnettes vendues. À titre de comparaison, la berline traditionnelle qui bat tous les records est la Honda Civic, avec 60 139 exemplaires vendus, derrière le préféré des VUS au Canada, le Toyota Rav4, qui a trouvé 65 248 preneurs. Heureusement, des véhicules tout-électrique et de tous formats seront bientôt présentés et distribués par chez nous. En attendant…
 
Ford Escape
Le VUS sous compact de Ford a connu dès son lancement un succès commercial. Le plus petit, à l'époque, des mastodontes de Ford, les Explorer et Expedition, fut lancé en 2001. Aujourd'hui, c'est la quatrième génération qui vient d'être lancée et une simple comparaison de photos montre l'ampleur du changement de ce VUS. Plus civilisé dans ses formes selon certains, comparés au look typi-quement utilitaire de la première génération. Bien sûr l'Escape dernière mouture est plus grand et plus logeable que ses prédécesseurs, et Ford a tenu à faire les choses en grand pour que son meilleur vendeur le soit encore dans les années qui viennent.
 
Pour son entrée dans la nouvelle décennie, l'Escape présente une silhouette moins anguleuse, plus dans la tendance actuelle, ce qui renforce l'aspect dynamique du véhicule et l'éloigne de la silhouette utilitaire. Ford ne ménage pas non plus les différentes versions pour que chacun.e y trouve son compte. Deux motorisations traditionnelles, et deux versions hybrides (dont une rechargeable) sont proposées. Et bien sûr, des options de quatre roues motrices sont aussi proposées selon les versions et la dotation d'équipements.
 
Sous le capot, les versions S, SE et SEL sont livrées avec un 4-cylindres ÉcoBoost de 1,5L développant181 chevaux, la version Titanium, la plus luxueuse, se voit équipé d'un 4-cylindres ÉcoBoost de 2L pour 250 chevaux. Ce moteur peut être choisi en option sur le modèle SL. Une nouvelle boîte de vitesse à 8 rapports pour tous les moteurs permet de limiter la consommation, tout comme le système d'arrêt-démarrage de série. Pour les versions hybrides, outre les batteries, Ford a opté pour une boîte automatique à variation continue, accouplée à une batterie au lithium-ion de 1,1 kWh pour la version hybride. L'hybride rechargeable reçoit une batterie de 14,4 kWh, qui prend environ 3h30 de temps de recharge sur une borne de 240 v. Il ne serait pas non plus impossible qu'une version toute électrique voie le jour dans un avenir proche.
 
Tesla donne des idées
 
Kia Seltos
Il fallait s'y attendre. Avec le Hyundai Kona arrivé sur nos routes récemment, Kia se devait de présenter un faux-frère jumeau du Kona. C'est fait avec la présentation en janvier dernier du Seltos. Ce VUS sous-compact se situe dans la gamme entre le Kia Soul et le Kia Sportage. Et bien évidemment, il partage de nombreux points communs avec le Kona même si les deux ont des personnalités distinctes au moins en apparence.
 
Il est possible que le Seltos touche une clientèle plus jeune que le Hyundai Kona, avec un design qui s'éloigne du fameux cube de la Soul. On peut le dire sans offenser son cousin Kona, qu'il a plus de gueule que ce dernier, même si les deux proposent un style dont devraient s'inspirer d'autres constructeurs. Simplement le Seltos est beau quelque que soit l'angle sous lequel on le regarde. On s'en serait douté, le Seltos repose sur la même plateforme et reçoit les mêmes motorisations que le Kona, soit un moteur atmosphérique de 2L de 146 chevaux avec transmission automatique à variation continue, ou un moteur turbocompressé de 1,6L de 1756 chevaux, accouplé à une boîte automatique à sept rapports. Enfin, le Seltos peut disposer d'un système à quatre roues motrices.
 
Bien entendu, si l'on veut séduire une clientèle jeune, on ne peut plus faire l'impasse sur les systèmes d'info-divertissement. Ici, un écran de 20,25 pouces trône au-dessus de la planche de bord, et bien évidemment compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Le Seltos aura aussi de nombreuses aides à la conduite et, selon les versions, on retrouvera la recharge par induction du téléphone cellulaire, trois ports USB, et enfin, un système de son Bose à huit enceintes. Quant aux prix, ils n'ont pas encore été dévoilés, mais il devrait s'apparenter à celui du Kia Kona. Son arrivée est prévue dans les semaines à venir. 
 
Tesla donne des idées
Sorti de nulle part, le succès de Tesla a donné des idées à des hommes d'affaires qui pensent ainsi se positionner parmi les grands constructeurs. On pense au Rivian, le VUS que va lancer Lincoln. Même Sony a présenté un prototype mi-sant avant sur la technologie pour créer la voiture du futur: électrique, autonome, connectée et une nouvelle vision de l'espace. Ainsi le nouveau joueur chinois, Byton, se propose de lancer trois modèles dont le premier, le M-Byte, sera commercialisé en 2021. Le plus surprenant, l'écran tactile de 48 pouces de diagonales qui traversent la voiture de gauche à droite, en-dessous du parebrise. 5 autres écrans se retrouvent dans l'habitacle dont un au centre du volant à moyeu fixe avec l'accès ainsi au grand écran mais contenant aussi toutes les aides à la conduite disponibles. La Byton M-Byte, qui sera la première à peut-être rouler sur nos routes, disposerait d'une conduite semi autonome.
 
rivan