Grande-Bretagne

Une Française condamnée à la prison pour avoir harcelé un homme depuis Grindr

Chantal Cyr , L'agence AFP
Commentaires
Une Française condamnée à la prison

Une Française résidant à Londres a été condmanée à 13 mois de prison pour avoir harcelé pendant plusieurs mois un gai utilisateur de Grindr.

Un tribunal de Londres a condamné lundi, une femme de 31 ans, Yannick Glaudin, à 13 mois de prison pour avoir traqué et harcelé un utilisateur de Grindr. La citoyenne française avait auparavant plaidé coupable de toutes les accusations. Elle n'a pas expliqué pourquoi elle avait pourchassé cet homosexuel sur l'application de rencontres. 

Selon l’enquête, en 2017, elle a contacté un homme sur Grindr, en utilisant le pseudonyme de «Steven St. Pier» en prétendant être un homme gai. La victime a échangé des données personnelles telles que le numéro de téléphone, les adresses e-mail et des photos et vidéos à caractère sexuel.

Lorsque ce dernier a rompu le contact après un harcelement qui a duré des mois, la Française a envoyé les images sexuelles de sa victime à sa famille, à ses amis et son employeur, et l'a suivi pendant des semaines à travers la ville.

Elle va même aller jusqu'à dénoncer anonymement le compagnon de sa victime à la police en l'accusant de pédophilie. Elle ira jusqu’à diriger des dizaines de contacts sexuels noués sur Grindr vers l’adresse du couple.

Devant la gravité des faits, la victime a décidé de porter plainte. Pour échapper à la justice britannique la jeune femme fuit alors en France. Mais la police française l'a finalement livré à la Grande-Bretagne en janvier dernier. Au cours du procès, son avocat a déclaré que sa cliente regrettait ses actions. 

Elle a néanmoins été condamnée à 13 mois d’emprisonnement pour divulgation de contenus sexuels privés et harcèlement répété.