Grande-Bretagne

La justice rejette un recours pour inscrire le genre neutre sur les passeports

La justice britannique a rejeté mardi le recours d'une militante qui conteste le refus du gouvernement de reconnaître le genre neutre sur les passeports.

Militant depuis 25 ans, Christie Elan-Cane, qui se définit comme une personne "non-genrée", a exprimé sa consternation en soulignant que "c'est une mauvaise nouvelle pour toutes les personnes qui ne peuvent pas obtenir de passeport sans l'obligation imposée par le gouvernement britannique qu'ils doivent se fondre dans leur propre invisibilité sociale". Christie Elan-Cane entend désormais porter l'affaire devant la Cour suprême.

Mardi, la cour d'appel de Londres a confirmé une décision rendue en juin 2018 par la haute cour de la capitale britannique, qui avait refusé de remettre en cause le refus du gouvernement d'inscrire le genre neutre sur les passeports de ses ressortissants. Christie Elan-Cane considère que le gouvernement britannique "discrimine" ses citoyens, en autorisant l'entrée sur son territoire de ressortissants étrangers porteurs d'un passeport mentionnant un genre neutre, mais sans offrir cette possibilité à sa population.

Le genre "indéterminé" peut être inscrit sur les passeports dans plusieurs pays, notamment en Australie, au Canada ou au Pakistan, et, en Europe, en Allemagne, à Malte, au Danemark et aux Pays-Bas. Les avocats de Christie Elan-Cane estiment que 1% de la population revendique son appartenance au genre neutre.

En 2015, un rapport parlementaire avait recommandé au gouvernement de se pencher sur la création "d'une catégorie juridique pour les personnes ayant une identité de genre en dehors des options binaires" masculin et féminin.

Rédaction avec AFP