Et si vous appreniez à manger autrement ?

Régime flexitarien

Karl Mayer
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues

Soucieux d’une meilleure qualité de son alimentation, on cherche toujours à optimiser le contenu de notre assiette. Afin de profiter pleinement des bienfaits des fruits et légumes tout en consommant occasionnellement du poisson et de la viande, le régime flexitarien est né. Et aujourd’hui, il plait de plus en plus aux hommes.

Qu’est-ce que le régime flexitarien ?
La transition vers le végétarisme n’est pas toujours évidente, surtout quand on est habitué à manger viandes et poissons régulièrement. Suivre un régime flexitarien peut être un compromis tout à fait acceptable dans le sens où les privations ne sont pas violentes ni drastiques. Les personnes qui décident de suivre le régime flexitarien le font pour des raisons de souci du bien-être animal, pour leur santé ou simplement dans une démarche écologique.
 
Concrètement, le régime flexitarien permet de consommer chaque jour des céréales, des fruits et des légumes, mais aussi de la matière grasse et de produits laitiers.
 
En ce qui concerne le poisson et la viande, la consommation devient occasionnelle. L’idée est ici de privilégier la qualité à la quantité. Le régime flexitarien ressemble au régime végétarien et présente les mêmes bienfaits, mais là encore, tout dépend de votre fréquence de consommation en viandes et poissons.
 
Exemples de menus types du régime flexitarien 

Pour le déjeuner
  • Pain complet + beurre
  • Confiture
  • Des agrumes : clémentines, oranges
  • Du lait
  • Du café.
 
Pour le lunch
  • Une salade de crudités?;
  • Des sucres lents ou poulet à l’occasion, champignons et crème?;
  • Un fruit?;
  • Un laitage nature.
 
Pour la collation
  • Un fruit type banane?;
  • Des amandes.
 
Pour le diner / souper
  • Une soupe aux légumes :
  • Des œufs avec légumes?;
  • Un fromage.
 
Les bienfaits du régime flexitarien 
En premier lieu, et contrairement à beaucoup d’autres, le régime flexitarien n’impose pas de réelles contraintes. Facile à suivre au quotidien, il vous suffit de réduire votre consommation de poisson et de viande à une fois par semaine par exemple pour s’installer durablement dans cette nouvelle façon de vous alimenter.
 
Ensuite, en mangeant de la sorte, vous apportez votre pierre à l’édifice en matière de préservation de la planète. Manger moins de viande a nécessairement un impact positif sur notre environnement.Enfin, pour celles et ceux qui désirent devenir végétariens, la méthode que l’on nomme aujourd’hui comme flexitarisme est une transition tout en douceur qui évite les sensations de manque pour certains aliments.
 
…et ses inconvénients
À tout bien considérer, le régime flexitarien ressemble d’ores et déjà à la façon dont la plupart des gens se nourrissent, à l’exception que la consommation de poisson et de viande est réduite à une fois voire deux par semaine. Toutefois, ce régime nécessite une véritable surveillance dans le sens où tous les besoins en protéines doivent être couverts. C’est pourquoi l’utilisation de légumineuses (lentilles, soja, haricots, pois chiche, arachide, etc.) doit compléter ce régime alimentaire.
 
Différence entre végétalien, végétarien et flexitarien
Entre le végétarien et le végétalien, le point commun est la non-consommation de viande. Mais il existe des différences entre les vegans (qui s’avèrent stricts en la matière) et les végétariens qui sont plus nuancés sur la question. Pour le végétalien ou vegan, l’alimentation est 100 % végétale. On ne consomme ni viande, ni poisson, ni volaille, ni fruits de mer ou crustacés, ni même aucun aliment dérivé comme le miel ou le lait. Être vegan s’inscrit dans un mode de vie où l’on ne porte pas sur soi vers vêtements en laine ou en cuir, et on n’utilise pas de produits ayant été testés sur des animaux.Le végétarien a également une alimentation végétale (ni viande ni volaille), il peut s’inscrire dans l’un des 3 sous-courants suivants : 
 
  • Ovovégétarien : il s’autorise à manger des œufs?;

  • Lactovégétarien : il s’autorise les laitages et le lait?;

  • Pescovégétarien : peut manger du poisson et des fruits de mer.
 
Enfin, le flexitarien est une sorte de semi-végétarien. Son alimentation est végétarienne avant tout, mais il s’autorise viande et poisson une fois par semaine. C’est un régime qui s’apparente beaucoup au régime méditerranéen.