Sid Lee Architecture | Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes

Ouverture officielle du Cathcart Restaurants et Biergarten à la Place Ville Marie

Karl Mayer
Commentaires
Place Ville Marie
Photo prise par © Place Ville Marie
Place Ville Marie
Photo prise par © Place Ville Marie
Place Ville Marie
Photo prise par © Place Ville Marie
  • Place Ville Marie
  • Place Ville Marie
  • Place Ville Marie

Dans le cadre du Projet Nouveau Centre d’Ivanhoé Cambridge, on a récemment procédé à l’ouverture officielle du Cathcart Restaurants et Biergarten à Place Ville Marie. Le projet a été imaginé par Sid Lee Architecture et A5 Hospitality, et réalisé par le consortium Sid Lee Architecture | Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes.

La revitalisation de l’Esplanade PVM s’inscrit dans un investissement d’Ivanhoé Cambridge de plus d’un milliard de dollars dans ses propriétés du centre-ville de Montréal. La société vise à faire de Place Ville Marie un espace public digne des grandes métropoles internationales et à réitérer sa position comme grand lieu de rassemblement urbain à Montréal.
 
« Les rénovations réalisées dans les années 1980 étaient un peu dépassées et les propriétaires souhaitaient développer une nouvelle approche, » explique Jean Pelland, architecte et associé principal à Sid Lee Architecture. « Après l’avoir étudié d’un point de vue historique, nous avons réintégré certains éléments modernistes du plan afin d’atteindre un équilibre fonctionnel entre architecture et facilité d’utilisation. »
 
Place Ville MarieDans l’esprit des biergartens, Le Cathcart offre un nouvel espace de 35 000 pieds carrés ouvert sur la ville; un environnement festif, lumineux et accueillant à longueur d’année. Place urbaine animée au cœur des passages les plus achalandés de la ville et des terrasses estivales, Le Cathcart Restaurants et Biergarten fait écho à la vitalité des rues montréalaises. 
 
« Réaliser un projet au centre-ville de Montréal, et pour un lieu emblématique comme la Place Ville Marie, vient avec une responsabilité immense : créer un milieu de vie que des milliers de personnes fréquenteront quotidiennement, explique Yves Dagenais, architecte et associé principal chez Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes. En établissant une connexion directe avec l’activité urbaine, la réponse architecturale mise en œuvre permet de relever ce défi. »
 
Un prolongement intérieur de la ville
Le projet consiste à connecter les rues vibrantes de la ville et le trafic de l’Esplanade de la Place Ville Marie à la cour intérieure du Cathcart en incitant les gens à entrer dans cet environnement invitant. Pour faire suite à la revitalisation de l’Esplanade, des entrées et des corridors de liaison, la même stratégie de planification urbaine s’est appliquée au design intérieur du Cathcart. À l’approche du complexe, on en découvre le résultat : deux cours et un jardin intérieurs ainsi qu’un grand espace ouvert sous un pavillon de verre. Soutenu par 18 poutres de verres, le plafond de lattes de verre de 16 pieds de hauteur offre une transparence remarquable, un lien harmonieux avec le paysage urbain environnant ainsi qu’une vue dégagée sur le mont Royal au nord. Le pavillon de verre, l’une des plus grandes structures du genre en Amérique du Nord, ajoute aussi une abondante lumière naturelle au Cathcart, tant le jour que la nuit.
 
Les quatre puits de lumière de l’Esplanade Place Ville Marie ont cédé leur place à cette structure flottante, reconnectant la ville à son souterrain. Elle devient également la porte d’entrée de la foire gourmande et de la Galerie Place Ville Marie.
 
Les aires de restauration
L’intérieur du Cathcart est divisé en trois environnements distincts : l’allée restauration, la terrasse en bois et le jardin surélevés et une série de cafés. L’espace offre plus de 1 000 places assises, 15 comptoirs culinaires de restaurants-bars, bistros et cafés, y compris trois restaurants avec service aux tables. Les éléments du design sont positionnés afin de créer des subdivisions et des variations de tonalités, d’éclairages et d’ambiances, alors que les éléments thématiques, comme les jardinières et les banquettes, offrent une impression de continuité s’étendant à l’esplanade extérieure et à travers les espaces du Cathcart.
 
« Nous avons utilisé des matériaux bruts superposés de couches de finition sophistiquées et colorées afin de façonner un environnement qui équilibre bien la sensation d’ouverture de l’espace central et celui plus brut et intimiste de ses abords » souligne Jean Pelland. « Avec son paysage de rue et ses influences, l’espace capture des éléments du design urbain et de l'architecture industrielle. »
 
Dans cette ambiance, chaque espace individuel propose des éléments de design uniques, passant du diner à l’américaine avec ses surfaces en chrome et en acier Place Ville Marieinoxydable, à une ambiance asiatique avec des chaises japonaises conçues sur mesure et rembourrées de similicuir vert qui prolongent ce sentiment de confort. Un espace commun propose de grandes tables et des chaises de style atelier aux finitions raffinées qui renforcent le mariage entre design et confort. Au cœur du Cathcart, le bois et le jardin sont agrémentés, au nord et au sud, de deux bars de style pavillon. Le plancher en bambou de la terrasse, les plantes et les arbres naturels créent un lien avec l’extérieur alors que des jardinières disposées de façon stratégique prolongent l’abondance de verdure vers la cour intérieure à proximité. La grande variété de bois crée différentes ambiances et couleurs qui s’étendent jusqu’à la série de cafés du Cathcart, chacun subdivisé physiquement, psychologiquement et thématiquement par ses places assises et sa terrasse intérieure.Afin de reproduire des éléments de l’environnement extérieur, des matériaux urbains et des versions raffinées de bancs extérieurs ont été ajoutés, créant une oasis accueillante où les gens peuvent prendre un moment loin de l’agitation afin de profiter d’une variété d’environnements singuliers tout en restant connectés à l’effervescence et à la beauté de la ville qui les surplombe.