Renos

Résidence Victoria de naturehumaine

Yannick LeClerc
Commentaires
Adrien Williams
Photo prise par © Adrien Williams
Adrien Williams
Photo prise par © Adrien Williams
Adrien Williams
Photo prise par © Adrien Williams
Adrien Williams
Photo prise par © Adrien Williams
  • Adrien Williams
  • Adrien Williams
  • Adrien Williams
  • Adrien Williams
Le projet consiste en l’agrandissement et la rénovation complète d’une maison unifamiliale située dans l’arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie, afin d’accueillir l’arrivée heureuse et inattendue d’un troisième enfant dans la famille.
 
Le projet vise à exprimer la transformation de la maison par l’intégration de trois éléments architecturaux structurant. Premièrement, l’ajout en arrière d’une chambre formant une boîte en porte-à-faux attachée à la façade, deuxièmement en façade avant la création d’un nouveau balcon. Enfin, un nouvel escalier concentre articule et organise les fonctions de la maison. Ces trois éléments se distinguent par l’usage d’une couleur unique dans un ton de vert sauge qui, selon l’intensité lumineuse, présente une grande variation de contrastes et de teintes.
 
Au coeur de la maison, cette touche de couleur appliquée à l’escalier attire le regard et devient un élément ludique. Géométrique, l’escalier se transforme en une oeuvre sculpturale monochrome et légère, composée de lames d’acier et de panneaux d’ébénisterie peints. Aussi, cet espace central est surmonté d’un large puit de lumière apportant de la clarté au cœur de la maison ainsi que dans l’ensemble des pièces de services, notamment les salles de bains de l’étage munies de larges impostes vitrées.
 
Adrien Williams Autour, la palette de matériaux bruts contraste avec l’aspect monochrome du vert sauge. Ainsi, les panneaux de fibrociment de la façade extérieure sont conservés naturels et se prolongent à l’intérieur. L’acier galvanisé des balcons et les fondations de béton sont exprimés dans leur esthétique brute. Le carré de bois dans l’espace en double hauteur est exposé et peint blanc, alors que les poutres de structure du salon sont laissées apparentes.
 
Résulte de cette transformation une maison singulière par sa couleur omniprésente, tout en révélant une intervention qui laisse une grande part à l’expression d’une matérialité simple et minimaliste.
 
Cette rénovation a remporté le prix de l’espace résidentiel de 1 600 pi² à 3200 pi² lors de la 13e edition des Grands Prix du design. Pour le jury, «le vert sauge distingue les éléments structurants de la demeure tel l’escalier central autour duquel se déploie un aménagement minimaliste. La qualité de la volumétrie et l’utilisation réussie d’une couleur surprenante ont su commander l’attention du jury.»