États-Unis / Wikileaks

La justice américaine ordonne la libération de Chelsea Manning

Un tribunal fédéral américain a ordonné la libération immédiate de Chelsea Manning qui avait tenté de se suicider avant l'audience judiciaire.

Un tribunal fédéral américain a ordonné la libération immédiate de la lanceuse d'alerte de Wikileaks Chelsea Manning.

L'ordonnance du juge Anthony Trenga à Alexandria, en Virginie, a estimé que le témoignage de Chemsea Manning devant le jury n'était plus nécessaire. Ce grand jury ayant été dissous mercredi, "le tribunal considère que la comparution de Chelsea Manning n’est plus nécessaire et que son maintien en détention ne répond plus à un objectif de coercition", a décidé le juge. 

En revanche, les pénalités financières qui avaient été fixées pour la forcer à témoigner sur Wikileaks et son fondateur Julian Assange restent valables et elle devra payer 256.000 dollars d’amendes, a-t-il ajouté. 

Le shérif du comté d’Alexandria a confirmé plus tard dans la soirée qu’elle avait été libérée.

Ses avocats avaient informé mercredi que la lanceuse d'alerte avait tenté de se suicider en prison à la veille de cette audience. Elle a été hopitalisée pour se rétablir.

Chelsea Manning était emprisonnée à la prison d'Alexandrie depuis mai 2019 pour avoir refusé de témoigner devant la justice.

"Ils veulent me poser des questions auxquelles j’ai déjà répondu" lors de mon procès, avait-elle expliqué, en dénonçant une procédure "opaque" uniquement destinée, selon elle, à la renvoyer derrière les barreaux.

 En 2013, elle a été condamnée à 35 ans de prison lors d'un procès militaire pour avoir fourni à Wikileaks des centaines de milliers de documents militaires secrets en 2010 concernant des opérations militaires américaines et de crimes de guerre en Irak et en Afghanistan.

Elle avait été libéré en 2017 après que le président américain de l'époque, Barack Obama, a ordonné une libération anticipée.

En détention militaire américaine pendant sept ans, elle a tenté à deux reprises de se suicider en 2016.

En 2013, elle est a fait son coming out comme une femme trans.

Le dramaturge et poète homosexuel a été arrêté et envoyé à Reading Gaol en 1895 pour ses relations sexuelles avec des hommes, en vertu des lois anti-gay britanniques de l'époque.