États-Unis

Apple signe une lettre ouverte contre la législation anti-LGBT

L'équipe de rédaction
Commentaires

Apple a rejoint un groupe de plus de quarante entreprises à travers les États-Unis pour s’opposer à une législation qui affectera négativement les employés LGBT.

La société a rejoint certaines des plus grandes entreprises du pays, notamment Amazon, Google, Microsoft et Nike, pour s’opposer à douze textes législatifs actuellement à l’étude à travers le pays.

Les entreprises se sont unies pour signer une lettre ouverte publiée par Human Rights Campaign, une organisation nationale de défense des droits des LGBTQ. La lettre indique que les projets de loi, s’ils étaient adoptés, nuiraient aux employés LGBT et aux entreprises qui souhaitent les employer.

«Ces projets de loi nuiraient aux membres de notre équipe et à leurs familles, les privant d’opportunités et les faisant se sentir importuns et à risque dans leurs propres communautés… En tant que tels, il peut être extrêmement difficile pour nous de recruter les candidats les plus qualifiés pour des emplois dans les États qui appliquent de telles lois, et ces mesures peuvent imposer des charges considérables aux familles de nos employés qui résident déjà dans ces États».

La lettre va plus loin en disant également que non seulement ces lois causent du tort aux employés et à leurs familles, mais elles ont également un effet négatif sur les entreprises elles-mêmes.

«Le monde des affaires américain a toujours informé les législateurs à tous les niveaux que ces lois ont un effet négatif sur nos employés, nos clients, notre compétitivité et les économies nationales et internationales».