maprep.org

Lancement d’un site pour favoriser la circulation de l’information sur la PrEP

André-Constantin Passiour
Commentaires

Le 5 mars dernier, le Portail VIH/sida du Québec (PVSQ) lançait en plein cœur du Village une toute nouvelle plateforme web. Si le Portail fourmille d’informations sur son propre site, on désirait concentrer les renseignements concernant la PrEP (prophylaxie pré-exposition sexuelle, soit un traitement avant une relation sexuelle) sur un site développé précisement pour sensibiliser la population à la PrEP. Fruit d’un travail acharné qui a duré plus d’un an, on retrouvera donc une foule de précieuses informations sur la PrEP qui demeure, en l’absence d’un vaccin, une mesure efficace contre l’infection au VIH.

«Nous abordons le sujet de la PrEP sur le site du Portail, mais on a voulu mettre l’emphase sur une nouvelle plateforme web afin que ce soit plus ciblé et destiné aux gens qui se posent des questions si cela leur convient ou pas, explique Mathilde Bombardier, la directrice générale du Portail VIH/sida du Québec (PVSQ). Il y a peut-être aussi des gens qui veulent des informations, mais sans nécessairement être identifiés au VIH. On a pensé qu’un tel site serait plus discret et approprié.»

«On s’est rendu compte, également, qu’il y avait des barrières à accéder à la PrEP. C’est vers cela que s’est dirigé l’offre de ce site. On voulait créer un outils pour accompagner les gens et les renseigner si la PrEP leur convient», poursuit Mathilde Bombardier.

Que signifie la «PrEP»? Comment la prendre? Qui peut faire la prescription pour ce médicament? Que fait la PrEP au juste? Comment avoir accès à la PrEP? Voilà autant de questions et plus encore que cherche à répondre efficacement et simplement maprep.org. «On a fait notre possible pour regrouper toutes les questions que pourraient se poser les gens sur la PrEP», dit Mathilde Bombardier. On retrouvera donc des quizz aussi sympas qu’informatifs sur la PrEP.

Disons-le clairement, lorsqu’on habite un grand centre urbain comme Montréal ou Québec, on peut s’adresser à une clinique spécialisée en VIH et en ITSS (infections transmissibles par le sexe et par le sang). Les médecins de ces cliniques ou départements de certains centres hospitaliers connaissent bien tout ce qu’il y a à savoir sur la PrEP. Mais si on réside dans d’autres régions, il se peut que le médecin de famille ne soit pas familier avec ce terme ou avec les propriétés de ce traitement. On a donc cru bon d’inclure un «Passeport PrEP» que l’on peut même imprimer, avec des questions pouvant aider le médecin traitant ou le/la professionnel.le de la santé à mieux cerner le sujet et ainsi mieux diriger le/la patient.e. «L’idée derrière ce Passeport est de rendre la PrEP accessible partout au Québec et non seulement à Montréal, par exemple. Que les médecins en régions soient informés et sensibilisés pour mieux traiter les gens», de souligner la directrice générale du Portail, Mathilde Bombardier.

Parmi toutes les informations disponibles sur maprep.org, on aborde l’épineux sujet du coût de ces traitements. «Pour certains, les coûts des médicaments demeurent un des freins à vouloir ses traitements et il est rare qu’on dévoile le prix de la PrEP, nous avons donc voulu, comme pour le reste, fournir toutes les informations disponibles dans un tableau qui donne l’heure juste», dit Mathilde Bombardier. Selon que vous êtes un étudiant, que vous souscrivez à une assurance collective (via votre employeur), ou que nous n’êtes inscrits qu’à l’Assurance médicament de la RAMQ, les coûts peuvent varier de 0$ à 220$.

Le Portail a travaillé avec l’agence de communications Upperkut, qui a déjà fait des campagnes pour RÉZO, pour livrer une campagne multi-plateformes à retrouver en ligne et sur les réseaux sociaux.

On en a d’ailleurs fait la présentation devant un parterre d’intervenants lors de la 2e édition de SMASH (Sommet francophone sur l’action pour la santé des hommes LGBT), les 6 et 7 mars, et organisé par RÉZO.

Toutes les infos sur maprep.org