SDC DU VILLAGE

Quelques pistes de solutions pour les commerçants

Collaboration Spéciale
Commentaires

À l'attention des commerçants, la SDC du Village a émis un communiqué pour aider ses membres dans cette période de crise et d'incertitudes. Voici les réponses à trois questions qu'a reçu La SDC du Village à plusieurs reprises ces jours-ci de la part de commerçants du Village devant la situation créée par la COVID-19. 

Devrais-je fermer mon établissement même si je ne fais pas partie de la liste de fermeture obligatoire soumise par le gouvernement?

Chaque commerce doit prendre la décision en fonction de la situation de ses employés, de sa capacité financière à supporter les frais fixes et de la nécessité de demeurer ouvert pour offrir un service aux citoyens. La décision de fermer un établissement n’est pas sans conséquence si les clients ont besoin de vous et qu’ils se procurent dorénavant votre produit/service chez un concurrent. Vous pourriez temporairement apporter des mesures importantes à vos opérations pour maintenir un minimum de service si vous pouvez le faire (ex. offrir seulement la livraison, les commandes pour emporter ou des plats préparés dans un restaurant, offrir seulement le Clic and Collect ou la livraison pour un commerce de détail, revoir ses heures d’ouverture pour assurer un minimum d’opérations, etc.). Si toutefois, par sécurité pour vos employés ou pour votre sécurité financière, vous jugez que vous devez fermer, SVP ne le faites pas de façon cavalière et informez votre clientèle, et surtout vos employés, au moins un jour ou deux à l’avance.

Si je ferme mon établissement, dois-je payer mes employés?

L’annonce du gouvernement du Québec et celle du gouvernement du Canada doivent venir prochainement pour les mesures palliatives pour les employés qui perdraient leur emploi à cause de la COVID-19, mais ne soyez pas trop optimistes… le gouvernement ne paiera pas tout le monde !

Actuellement, ce qui a été annoncé concerne davantage les mesures pour les employés s’ils démontrent des symptômes, s’ils ont été en contact avec des personnes venant de l’étranger qui démontrent des symptômes ou s’ils ont été dépistés pour le virus et s’ils NE SONT PAS ÉLIGIBLES À L’ASSURANCE-EMPLOI. Bref, beaucoup de si…

Donc, vous renvoyez vos employés en pleine santé chez eux… cette mesure NE COUVRE PAS vos employés! Vous pouvez attendre l’annonce gouvernementale avant de vous prononcer auprès de vos employés ou vous pouvez prendre les devants si votre capacité financière le permet.

Payer certaines heures à plein salaire pour les employés à temps plein pourrait être une mesure très appréciée par vos employés si vous pouvez vous le permettre. Mais soyons clair… rien ne vous oblige à le faire.

IMPORTANT : Ne retournez pas seulement les employés chez eux sans rien faire.

Nous vous suggérons FORTEMENT d’entreprendre les démarches de LICENCIEMENT TEMPORAIRE en signant et envoyant les papiers gouvernementaux à la date de fermeture de votre établissement et ceux qui ont droit à l’assurance-emploi seront pris en charge rapidement par le programme gouvernemental.

Si je reste ouvert, que puis-je faire pour maintenir mon achalandage?

Pas grand-chose !! Nous répétons et répétons encore qu’il est inutile de faire de la promotion de vos produits et services. Vous pouvez informer vos clients des mesures que vous avez prises pour maintenir vos opérations, mais soyez neutres et non mercantiles. Nous privilégions toutefois toutes actions de solidarité et de relations publiques pour démontrer votre dévouement envers certains groupes (ex. faire une action ciblée pour venir en aide aux personnes âgées, aller donner un cadeau à des employés d’un service de garde pour les remercier, faire une action de bénévolat avec un employé, soutenir un visiteur étranger en isolement volontaire, etc.). L’objectif est de démontrer votre sens civique et non votre sens des affaires. Nous espérons que ces informations vous seront utiles.

 

En terminant, nous vous soumettons deux outils qui répondront aussi à plusieurs autres questions concernant vos employés : Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

 

LE VILLAGE DE MONTRÉAL