Chronique musicale

Oh, soleil, soleil! Le printemps est arrivé

Louis Costa
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Christine and the Queens

Chantons et dansons Sounds of Melody  (virtuellement) en descendant vite le mont Royal où les copines d’Abraham autant en emporte le vent…

  
Le chanteur britannique Elton John devait être de passage à Montréal, les 2 et 3 avril, pour donner le Farewell Yellow Brick Road Show lors d’une tournée d’adieu. L’une des plus grandes stars du rock, sir Elton John, ce performeur hors-pair donne toujours un spectacle de haut voltige (voir aussi le film Rocket Man). Selon les rumeurs, ce sera sa dernière tournée marquant la fin d’un demi-siècle de route. À l’heure actuelle, on ne sait pas si on aura une autre occasion de réentendre à Montréal les grands succès comme Rocket Man, Tiny Cancer  et Candle in the Wind. Son dernier album Wonderfull Crazy Night  date de 2016 et un nouvel opus sortira cette année possiblement après la tournée. Le spectacle sera  créé autour de son double-album à succès Goodbye Yellow Brick Road  (1973). Un rendez-vous à ne pas manquer au centre Bell! Aussi, Elton John chante en collaboration avec son ami Ozzy Osbourne (chanteur des Black Sabbath) dans une nouvelle pièce-titre Ordinary Man tirée du dernier album d’Ozzy. Du bon soft rock. Un succès assuré.
 
Afin de souligner le nouveau partenariat conclu avec l’Orchestre Métropolitain (OM) et le Conservatoire de musique et d’art dramatique de Montréal, le chef d’orchestre Yannick Nézet-Séguin a présenté dernièrement une répétition du poème Don Juan de Richard Strauss. L’événement avait lieu entre les murs de la Maison Symphonique de Montréal et avait comme but de souligner le partenariat entre les deux institutions qui s’étalera sur 3 ans. Voilà une bonne nouvelle!
 
Christine and The Queens sort un nouveau EP La Vita Nuova. Ce mini-album est assorti d’un magnifique clip incluant 6 titres… c’est La Vita au complet. La chanteuse évoque son adolescence torturée dans 3 langues (français-espa-gnol-anglais).
 
Le groupe de musique Green Day vient tout juste de lancer leur nouvel album Father of All MotherFuckers dans lequel la formation américaine propose toujours des sonorités punk-rock. Son premier extrait fait un malheur en ce moment, il s’agit de Oh Yeah où le sampling accrocheur de Joan Jett & The Blachearts, Do You tanna Touch, prédomine la chanson Dance MF Dance!
 
Le trio féminin Les Hey Babies vient de nous offrir leur plus récent effort intitulé Boîte Aux Lettres. Fruit de 2 ans de travail, l’album du groupe folk acadien est né du désir des trois femmes de continuer la correspondance avec une acadienne prénommée Jackie durant les années 60. Elles ont puisé leur inspiration musicale dans les années 60 avec guitares et synthés. À écouter : Roses Rouges.
 
Le nouveau rappeur québécois Salmine (Benjamin Piette) nous a garroché avec amour son premier album En cher et en noces. Un opus aux sonorités pop et hip hop qui a été produit en collaboration avec dj Horg et Frank Joly. Salmine écrit des textes solides qui parlent d’enjeux socio-politiques… à suivre!
 
Deux albums de Sia sont prêts à sortir. Elle souhaite cependant les dévoiler après la sortie de son film Music qui doit sortir en septembre. Gageons qu’il s’agira d’une comédie musicale.
 
Le théâtre musical Hedwig et le Pouce en furie sera présenté en mai à Montréal avec déjà trois supplémentaires. Hedwig est une chanteuse rock allemande transgenre (qui sera incarnée par Benoit McGinnis) à la tête du groupe glam rock Le Pouce en furie. Talons hauts, maquillages et perruques font partie du look de l’artiste dont l’opération de changement de sexe a mal tourné et qui s’est inspiré de sa vie pour écrire ses chansons. La mise-en-scène est signée par René Richard Cyr et la direction musicale a été confiée à André Papanicolaou. Le comédien jouera devant 4 musiciens, du 14 au 28 mai. Si vous voulez avoir une idée de cette fabuleuse pièce, regardez le film et/ou écoutez la bande sonore du film Hedwig and the Angry Inch (2001).
 
Billie Eillish
 
La chanteuse américaine Billie Eillish interprète la pièce No Time to Die du prochain film de James Bond Mourir peut attendre. L’artiste de 18 ans qui a écrit le texte du morceau avec son frère et complice Finneas, sera la plus jeune interprète de l’histoire des bandes originales de Bond. Ce 25e film de la saga qui devait sortir le 10 avril, mais préparez-vous à mourir tard… car au moment d’aller sous presse, nous apprenons que la sortie du film sera retardée jusqu’en novembre à cause du COVID-19.
 
L’artiste de Vancouver Grimes (Claire Boucher, d’origine québécoise) a composé 15 nouvelles chansons qui sillonnent allègrement entre l’électro, dark wave et dream pop. Le titre de l’album Miss Anthropocene fait référence à la déesse de la crise climatique. Ça promet des hauts et des bas.
 
Si vous ne l’avez pas encore vu, il serait temps que vous vous jetiez corps et âme sur l’avant dernier film de Xavier Dolan, Ma Vie avec John F. Donovan. Je vous laisse le soin de regarder ce que je considère un de ses meilleurs films, bien qu’il soit passé un peu sous le radar de plusieurs critiques… Et que dire de la bande sonore? Excellente! Cette dernière a été composée par un de ses fidèles compagnons Gabriel Yared. Ils ont déjà travaillé ensemble sur deux autres films. Le compositeur Yared prend soin d’envelopper les images avec une partition douce et sensible (piano, flute et chant) qui incarne le lien de la relation entre l’enfant et l’acteur célèbre dont les vocalises représentent le drame, la solitude et l’angoisse. Quelques titres choisis par le cinéaste prédominent la sélection, il s’agit de Rolling With The Deep (Adele), Stand By Me (Florence and The Machine), Hanging By A Moment (Lifehouse) et la superbe Bittersweet Symphony (The Verve) qui clôture si bien le film.
 
Avez-vous lu ou entendu celle-là: Arianne Moffat et Pierre Lapointe ont dernièrement été honorés par la France? Oui, oui c’est vrai! Je n'en dis pas plus!