Fierté Montréal

On maintient le cap, pour l’instant

L'équipe de rédaction
Commentaires
Photo prise par © Spectacle ILLUSION

C’est du 6 au 16 août prochain que doivent se dérouler les activités de Fierté Montréal, au parc des Faubourgs. Mais avec la crise du coronavirus et le confinement, l’incertitude plane en ce moment. Plusieurs grands événements montréalais d’envergure internationale ont été carrément annulés et d’autres sont, eux aussi, en flottement.

«Puisque Fierté Montréal est au mois d’août, on est toujours et encore dans une zone grise. Nous aurons une rencontre téléphonique avec les hauts placés de la Ville dans deux semaines. Je suppose qu’on en apprendra plus à ce moment-là», de dire Éric Pineault, le président et cofondateur de Fierté Montréal.

C’était le 3 avril dernier. Une journée qui avait commencé par l’annulation, dès le matin tôt, du Tour de l’Île (du 31 mai au 7 juin). Puis, la vague s’était poursuivie : le Groupe Spectra annonçait l’annulation pure et simple des Francofolies et du Festival internationale de jazz de Montréal, puis c’était au tour de Juste pour rire de dire qu’ils remettaient le festival de l’humour à plus tard cet automne pour ce qui est de la programmation intérieure du moins. La tenue du Grand Prix du Canada à Montréal, le 14 juin prochain, semble également compromise même si, comme dans le cas de Fierté Montréal, aucune décision n’a encore été prise. Plusieurs Grand Prix de la F1 ont déjà été annulés (dont ceux d’Australie ou de Monaco). 

«Pour le moment, toute l’équipe travaille à distance et le moral est bon ! Nous en saurons plus d’ici la fin du mois [d’avril]», ajoute Éric Pineault. 

Donc, on ne peut pas dire que Fierté Montréal aura lieu tout comme on ne peut pas dire le contraire non plus. Mais «je crois que nous serons encore en isolement pendant quelques mois, c’est à voir», d’avouer Éric Pineault.

L’inquiétude face à la COVID-19 a mené plusieurs grandes Fiertés dans le monde – que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe – à annuler leurs célébrations. 

Suite à ça, InterPride et la European Pride, deux associations majeures de comités de la Fierté, se sont réunies pour créer un événement virtuel, le 27 juin prochain (voir article à ce sujet) afin de démontrer l’union et la solidarité du mouvement LGBTQ+ international en ces temps de crise où bien des personnes LGBTQ+ se sentent plus seules et isolées que jamais. 

«Fierté Montréal participera à cet événement par la traduction en français de certaines choses et il y aura certainement un message en provenance de Montréal pour tous les internautes qui y participeront», ajoute Éric Pineault, le président et cofondateur de Fierté Montréal. 

Il faudra donc être attentif et suivre les informations publiées, éventuellement, sur le site de Fierté Montréal : fiertemtl.com.