Musée McCord

Cadrer le quotidien ou documenter la pandémie par la photographie

L'équipe de rédaction
Commentaires

Que l’on vive en solo, en couple, en collocation ou en famille, le confinement transforme notre rapport à l’espace. Chacun développe ses stratégies pour passer à travers la crise en s’aménageant des mondes intérieurs. En tant que musée d’histoire sociale de Montréal, le Musée McCord invite la population à documenter cette période de confinement et à explorer les changements qui s’opèrent dans notre relation aux espaces, en participant au projet photographique collaboratif intitulé « Cadrer le quotidien : histoires de confinement ».

« Partout dans le monde, nous traversons une épreuve qui marquera l’histoire à jamais, et ce moment sans précédent se doit d’être documenté, souligne Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction du Musée McCord. C’est dans cet esprit – et en tant que musée d’histoire sociale de Montréal et musée de la photographie – que nous avons confié une nouvelle mission photographique à Michel Huneault, dont le travail témoignera à travers le temps de ce moment historique. Les témoignages des Montréalaises et des Montréalais sont tout aussi importants pour nous, alors qu’ils vivent un moment de confinement et de remise en question. C’est pourquoi nous les invitons, par le biais de la photographie, à nous transmettre leurs histoires au temps de la COVID-19.»

« Cadrer le quotidien : histoires de confinement » un projet photographique collaboratif

Que l’on soit seul, en couple, en colocation ou en famille, le confinement transforme le rapport à cet espace dans lequel nous vivons au jour le jour. Dans ce contexte, que devient notre relation au monde extérieur et à l’autre?

Vous êtes donc tous et toutes invités à répondre à cette question en partageant, avec le Musée et sa communauté, leur regard personnel sur ce quotidien bouleversé par l’entremise de photographies. Les photos doivent être prises à l’intérieur de leur habitation (bureaux improvisés, espaces de jeux) ou encore à l’extérieur, tout près ou depuis cette dernière (une porte entrouverte vers l’extérieur), et toujours dans le respect des règles de confinement en vigueur. De plus, chacune d’entre elles devra avoir un titre et indiquer dans quel arrondissement montréalais elle a été prise. Ces photographies peuvent être partagées directement sur la page Facebook, ou sur votre Instagram et Twitter, en mode public, avec le mot-clic #CadrerLeQuotidien. Elles seront par la suite accessibles en consultant la galerie de photos sur le site Web du Musée à l’adresse https://www.musee-mccord.qc.ca/fr/projet-photographique-collaboratif/

 

Mission photographique

En marge de ce projet citoyen, le Musée McCord a également mandaté Michel Huneault, photographe de renom, pour réaliser une mission photographique dans les divers quartiers de Montréal afin de documenter la pandémie ainsi que ses effets individuels et collectifs.

Toujours à une distance de deux mètres et plus de ses sujets, le photographe Michel Huneault a carte blanche pour capter ce qu’il observe aux quatre coins de la ville selon son point de vue unique. Michel Huneault est surtout connu pour ses photographies humanistes et intimistes, ainsi que pour son travail sur la tragédie de Lac-Mégantic, qui lui aura valu le prix Dorothea Lange–Paul Taylor.

Cette série documentaire sera éventuellement partagée avec le public et viendra enrichir la collection photographique du Musée.

Vous pourrez en lire davantage sur son parcours en cliquant ici.