CULTURE / COVID-19

Un été sans festival ni rassemblement au Québec

Yves Lafontaine
Commentaires
Photo prise par © TQ/A. Quenneville

Dans un contexte où certaines mesures sanitaires mises en place pour protéger les Québécois de la COVID-19 devront être respectées à plus long terme, le gouvernement du Québec vient de demander l'annulation des festivals, ainsi que des événements publics sportifs et culturels prévus sur le territoire québécois pour la période allant jusqu'au 31 août 2020, et donc, de Fierté Montréal.

C'est ce qu'ont annoncé ce vendredi en après-midi la ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx, la ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy et la ministre déléguée à l'Éducation, Mme Isabelle Charest.

Cette directive est émise considérant l'évolution de la situation de la COVID-19 au Québec et la nécessité de respecter notamment la mesure de distanciation physique de 2 mètres pour une période prolongée. 

C'est donc dans une perspective de protection de la santé publique qu’on annule les festivals et autres rassemblements culturels et sportifs, intérieurs et extérieurs, pour la période estivale. 

«Fierté 2020 unique et… à partir de chez vous!»

Donc, après l’annulation du Printemps Écossais, du Métropolis Bleu, du Festival de Jazz, des Francos de Montréal, du Festival de Québec, du Grand Prix de Montréal, du festival Fringe, du FTA, de Montréal Complètement Cirque, de ZooFest et du Off-JFL, des Nuits d’Afrique, c’est au tour de Fierté Montréal d’annoncer que le festival Fierté Montréal n’aura pas lieu, du moins dans la forme que nous connaissons habituellement.

L’équipe derrière le populaire festival nous invite toutefois à garder les dates du 6 au 16 août à notre agenda pour une «Fierté 2020 unique et… à partir de chez vous!»

 

Sur sa page Facebook,. Éric Pineault, président de Fierté Montréal écrit d’ailleurs ceci :

Bonjour tout le monde,
Le gouvernement Legault vient d’annoncer que tous les rassemblements seront annulés jusqu’au 31 août au Québec. Il y a plusieurs semaines que mon équipe travaille sur un projet de Fierté alternative afin que les personnes issues des communautés de la diversité sexuelle et de genre puisse tout de même faire passer leurs revendications politiques afin que nous poursuivions ensemble notre marche, bien que virtuelle cette fois-ci, vers l’égalité sociale et la pleine égalité juridique pour nous toustes. Le plus important à ce moment-ci est de RESPECTER À 100% les consignes de distanciation physique fin que nous puissions prochainement tourner la page et rebâtir un monde meilleur, plus vert et plus solidaire. Mon cœur est avec les employé.e.s de Fierté Montréal qui devront, en partie, adhérer aux mesures du gouvernement fédéral puisque notre festival n’aura pas lieu, du moins dans la forme que nous connaissons habituellement. Vous avez travaillé si fort afin de livrer un festival diversifié et extraordinaire au mois d’août 2020. Croisons-nous les doigts afin que la situation se rétablisse rapidement afin que notre grande famille puisse se réunir sécuritairement à nouveau. Je vous aime.


Un soutien prévisible pour les événements et festivals

Pour pallier l'impact de la pandémie, le gouvernement du Québec prévoit et explore diverses formes d'accompagnement et de soutien aux festivals et aux événements qu'il finance par le biais de ses ministères et de leurs programmes. 

« Chaque année, les festivals et événements sont au cœur de l'offre touristique québécoise, particulièrement pendant la saison estivale. Ils ont un extraordinaire pouvoir d'attractivité auprès des visiteurs de toute provenance; ils contribuent à l'économie de toutes nos régions; et ils font partie de notre culture, de notre façon de vivre. Le gouvernement du Québec a dû prendre une décision difficile, mais nécessaire. Nous sommes conscients des impacts que cela représente pour les organisateurs, et nous les remercions de leur contribution à l'effort collectif. Nous serons là pour préparer une relance forte afin de faire rayonner le Québec et ses festivités, aussitôt que possible.»  

Caroline Proulx, ministre du Tourisme

 

« Si nous choisissons d'annuler des festivals et des événements qui font battre le cœur du Québec chaque été, c'est dans le seul et unique but de sauver des vies. La distanciation demeure une des meilleures façons d'endiguer la pandémie de COVID-19 et nous voulons à tout prix éviter une deuxième vague de propagation. Il est clair que l'état d'urgence sanitaire a de lourdes répercussions sur tous les artistes, artisans et partenaires culturels, toutefois nous allons travailler ensemble à relancer cette culture québécoise que nous aimons, qui nous fait du bien, qui nous rend fiers et qui est au cœur de notre identité. »  

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

 

« Notre priorité demeure de protéger la santé de la population. Il est devenu évident que les manifestations sportives publiques ne pourront avoir lieu cet été. Je tiens à remercier tous les organisateurs et les bénévoles qui contribuent à faire bouger le Québec et je suis persuadée que vous comprendrez que le contexte actuel justifie une telle décision. Outre ce type d'événements, nous souhaitons que les jeunes puissent retrouver leur sport et leurs activités le plus rapidement possible. Nous allons poursuivre notre travail afin qu'aussitôt que possible, nos jeunes puissent retrouver leurs coéquipiers au soccer, au baseball et dans les autres sports. »  

Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation