Amours, rencontres et sexe

L’amour existe encore en temps de pandémie

Sébastien Thibert
Commentaires

La période que l'on vit durant la pandémie du coronavirus COVID-19 est une période qui force aux changements, à la résilience et à développer ses capacités d'adaptation, et ce, sur une très courte période de temps. 

Bien que certains s’en tirent mieux que d’autres au niveau du moral, personne n’est vraiment à l’abris de son lot d’angoisses et de questionnements, peu importe qu’on vive en couple ou non. Et plusieurs se demandent si l’amour et les fréquentations sont encore possibles en période de pandémie? Qu’en est-il du sexe? Qu’en est-il des rencontres d’un soir? 

Vie de couple

Pas toujours facile d'être confiné 24 h/24 avec son partenaire de vie, en temps d'urgence sanitaire. On découvre des côtés de l'autre qu'on ne suspectait pas, pour le meilleur et pour le pire. Cela dit, la vie de couple s'adapte au fil des épreuves majeures. Pour certains, les liens peuvent se solidifier à force d’apprendre à se connaître dans un autre contexte, et la solidarité a aussi sa place au sein du couple. Pour d’autres, ça peut signifier la fin de la relation. 

Après tout, on sait que de nombreux couples sont destinés à la séparation. Et la crise peut sans doute accélérer le processus dans quelques cas. Parce qu’apprendre à vraiment connaître l’autre — plutôt que de rester avec l’image idéalisée qu’on se fait de lui — ça nous permet de le voir dans sa manière de réagir durant une période difficile.

Cela devrait aussi nous servir dans notre propre attitude. Il est parfois dur de prévoir comment nous-mêmes allons réagir à une telle situation inusitée. Il faut savoir faire preuve de patience et de recul. Si votre conjoint-e vous tombe sur les nerfs ces jours-ci, prenez ça avec un peu d’humour et essayez de vous garder des moments de solitude, en prenant une marche ou en lisant livre. Appréciez vos moments de solitudes pour mieux vous retrouver.  Et ce n’est pas nécessairement le temps de prendre de grandes décisions de changement de vie sur un coup de tête. 

Fréquentations amoureuses

Pour ceux et celles qui fréquentent une personne sans demeurer avec elle, la situation est clairement plus compliquée. La question à savoir si c’est le moment d’emménager avec l’autre et de se confiner ensemble peut se poser, mais ce n’est pas nécessairement la solution pour tout le monde.

C’est le moment idéal d’être créatif, et de se montrer romantique! Un souper en tête à tête par vidéoconférence à chaque soir? Pour certains, c’est déjà plus de temps de qualité passé ensemble qu'en temps normal. 

Si vous vous ennuyez de la présence physique de l'être cher, essayez de vous encourager en pensant comment ce sera agréable de vous retrouver une fois le confinement passé, et profitez-en pour vous rapprocher émotionnellement. 

Les rencontres

Devriez-vous continuer de faire des rencontres en vrai à travers les applications ou les sites de rencontre durant une période de confinement? Dans les circonstances, ce n’est pas recommandé. 

Cependant, rien n’empêche d’échanger — discussions, photos et/ou vidéos — avec des candidats potentiels, en attendant que la situation soit sous contrôle. Pourquoi ne pas prendre des nouvelles d’eux régulièrement et leur demander comment ils vont, simplement? Ce serait très humain de le faire, non? Parce qu’à la base d’une relation sexuelle ou non, il y a… la relation. 

Vous voulez rencontrer quelqu’un, pourquoi ne pas le faire via vidéoconférence (Facetime, WhatsApp, Zoom, Squite, Google HangoutsMeet, etc…)

Bien sûr, les règles de prudence habituelles sont toujours valides, surtout suite à la découverte de faiblesses concernant la sécurité des informations personnelels de Zoom. Attention aux informations personnelles que vous divulguez à des étrangers, comme votre adresse, votre lieu de travail ou même votre numéro de téléphone. Ça pourrait vous éviter bien des maux de tête de garder une saine distance en attendant de mieux connaître vos prétendants.

Cela étant dit, jaser sur des applications de rencontre, c'est une manière comme une autre de passer le temps et de réfléchir à ce qu'on recherche. 

Sexualité 

Parce que le coronavirus se transmet principalement par des contacts rapprochés, lors d’une relation sexuelle, les risques sont très élevés de passer le virus. Conséquemment, les contacts physiques intimes sont à proscrire si les personnes qui y participent ne sont pas déjà confinées ensemble. Bref, vous pouvez baiser sans risque (de coronavirus) avec votre partenaire ou vos colocs. 

D’autres en profiteront pour avoir des longues conversations téléphoniques ou vidéo pour se titiller et faire aller leur imagination. La distanciation physique n’est pas une excuse pour mettre son imagination au placard, bien au contraire.

Sachez par ailleurs que depuis le début du confinement, la consommation de porno aurait augmentée de 33 % en Amérique du Nord, s’il faut en croire le géant montréalais PornHub, et ce, bien que certains individus ressentent une forte diminution de la libido. Dans les deux cas, c’est parfaitement correct! Tout le monde ne réagit pas de la même façon. Il est même possible que deux individus dans un couple vivent ça de manière opposée. Les gadgets sexuels sont pour certains une ressource inestimable de compensation...

Quoi qu’il en soit, gardez espoir, peu importe votre situation. Lla pandémie finira bien par se résoudre et la vie reprendra...