Tunisie

Un mariage homosexuel suscite la polémique en Tunisie

Collaboration Spéciale
Commentaires

La Tunisie vient de reconnaître pour la première fois de son histoire un mariage homosexuel. L’association Shams pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie a annoncé qu’un contrat de mariage gai, unissant un homme de nationalité française et un autre de nationalité tunisienne, est officiellement reconnu en Tunisie.

L’union établie en France entre deux homosexuels, un Tunisien et un Français, sera mentionnée sur l’extrait de naissance du ressortissant tunisien. Le contrat de mariage homosexuel est ainsi pris en compte pour la première fois par l’administration tunisienne, se félicite la même source. En réaction, de nombreux internautes tunisiens ont fortement condamné la médiatisation de l’information, surtout au premier jour du mois de ramadan.

 

Par ailleurs, l’association Shams a appelé pour un élargissement en termes de libertés individuelles, de respect de la volonté humaine ainsi que du principe de l’égalité en Tunisie. Mais elle " salue ce nouvel acquis qui vient consacrer le principe de la libre volonté de l’individu et du citoyen ainsi que le principe d’égalité ".

 

Il faut rappeler qu’en Algérie, deux homosexuels, âgés de 21 et 26 ans, ont été arrêtés le 27 février dernier dans la wilaya de Tebessa, dans l’Est de l’Algérie. Les deux personnes avaient posté une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle elles simulaient leur mariage. Elles ont été placées en détention pour " atteinte à la religion " et " publication de photos et vidéos à caractère sexuel ".