Livres - États-Unis

Deux hommes gais noirs remportent chacun un prix Pulitzer

Karl Mayer
Commentaires

Pour la première fois depuis la création du prestigieux prix Pulitzer en 1917, deux des gagnants annoncés sur la liste révélée lundi derniers sont des hommes ouvertement gais et noirs, comme le relève le magazine LGBT+ Attitude. 

Le prix Pulitzer de la poésie a été décerné à Jericho Brown pour son recueil The Tradition, qui «propose une réflection personnelle et politique des terreurs modernes, y compris des tueries de masse et du meurtre de citoyens non armés par la police

Ce poète, âgé de 44 ans, a déjà reçu une bourse du National Endowment for the Arts pour la poésie. Il abordait, en 2011, dans son recueil The New Testament son expérience d’homme gai noir vivant aux États-Unis. «Je ne m’intéresse pas au rejet dû au fait d’être un poète noir gai, expliquait en 2016 au site de poésie Dive Dapper l’homme qui est aussi porteur du VIH. Je cherche à comprendre ce que le fait d’être un poète noir gai peut me permettre».

Pour sa part, le dramaturge Michael R. Jackson a décroché le prix Pulitzer de l’œuvre théâtrale, pour sa comédie musicale A Strange Loop très remarquée. Il s’agit de la première comédie musicale à remporter ce prix. L’Américain né à Detroit y dépeint le voyage d'Usher, un jeune écrivain gay, noir et en surpoids, dans un monde hétéronormé et blanc. 

Le dramaturge, a réagi sur son compte Twitter avec beaucoup d’enthousiasme : « Jamais dans mes rêves les plus fous. Merci à tous ceux qui m’ont soutenu dans mon cheminement vers un tel honneur incroyable. Je suis sûr que j’aurai plus à dire une fois que j’aurai repris mon souffle et regardé tous ces SMS et e-mails, mais pour l’instant, MERCI ».