Journée de visibilité lesbienne 2020

Nathalie Di Palma

Collaboration Spéciale
Commentaires

Ce portrait de Nathalie Di Palma s'inscrit dans le cadre d'une série que nous publions en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT) en vue de la Journée de visibilité lesbienne 2020.

En 1993, Nathalie devient cofondatrice de l’Association des Gais et Lesbiennes au Cégep du Vieux Montréal : elle en deviendra la présidente l’année suivante et organisera subséquemment les semaines de la Fierté gaie au Cégep, et ce, pendant 3 ans. Dès 1996, Nathalie sera coanimatrice de l’émission de radio «la Ballade des Furies», qui deviendra «Lesbo-Sons», qu’elle anime depuis 2005, sur les ondes de CKUT 90.3 FM.


Nathalie demeure une des rares voix de lesbiennes pionnières dans le paysage radiophonique québécois. En 1996, Nathalie se joint au comité fondateur du RLQ/QLN. De 1993 à 2003, elle sera intervenante au GRIS Montréal afin de démystifier l’homosexualité dans les écoles. De 1994 à 2001, elle participe à plusieurs émissions de télévision sur l’homosexualité, dont « Janette tout court » et « M’aimes-tu ? » et accroît la discussion sur la visibilité lesbienne. En 2012, elle sera chargée de projet pour la Fondation Émergence afin de sensibiliser les communautés culturelles à l’homosexualité. En 2019, elle revient au RLQ/QLN comme vice-présidente du CA.

En janvier 2020, elle reçoit la médaille de l’Assemblée nationale afin de souligner ses 27 ans de bénévolat au sein de la communauté LGBTQ+. Depuis avril 2020, elle est Présidente du CA du RLQ/QLN.

 

Ces portraits que nous publions, en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT), s'inscrivent dans le cadre d’un projet en vue de la Journée de visibilité lesbienne 2020. Une trentaine de personnes — lesbiennes, bi, queer, pan, non binaires, bispirituelles, trans et plus — qui entourent la culture lesbienne actuelle et qui font de cette journée ce qu’elle est.

Visuels par Heather Lynn


Le Magazine Fugues, en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT), a publié une série de PORTRAITS DE FEMMES dans le cadre de la Journée de visibilité lesbienne (JVL 2020). Une trentaine de personnes — lesbiennes, bi, queer, pan, non binaires, bispirituelles, trans et plus — qui entourent la culture lesbienne actuelle et qui font de cette journée ce qu'elle est. 

À LIRE, LES PORTRAITS DE :