Irlande du Nord

Malgré le vote de janvier, le mariage n’est toujours pas pour tous en Irlande du nord

Votée en janvier dernier, les couples de même sexe ne peuvent pas encore tous se mariés. En cause, la législation bloque les demandes. 

Les militants du mouvement Love Equality ont alerté le secrétaire d’état d’Irlande du nord, Brandon Lewis, la semaine dernière, sur le blocage des mariages religieux. Ils demandent l’alignement de la loi sur le reste du Royaume-Uni, afin que tous les couples puissent être autorisés à célébrer leur amour comme ils le souhaitent. «Nous avons déjà remporté une victoire dans le changement historique de la loi. Maintenant, nous avons besoin que la secrétaire d’état finalise les formalités administratives qui bloquent» le grand jour «pour beaucoup de couples », a exprimé Patrick Corrigan, directeur d’Amnesty International en Irlande du nord.

 

Après la légalisation du mariage pour tous, le 13 janvier dernier, une première union officielle avait eu lieu entre Sharni Edwards and Robyn Peoples, un mois plus tard. Mais, depuis cette date, plus de 1200 couples restent dans l’impossibilité de changer leur union civile en mariage religieux. 

 

Des promesses non tenues : Jusqu'à l’adoption de la loi, la communauté LGBTQI+ a dû se battre bien plus que dans le reste des pays du Royaume-Uni, où le mariage pour tous est autorisé. Pourtant, à l’approche de la fin du mois de mai, aucune action de Brandon Lewis n’a pour le moment été entreprise. «Quand il était secrétaire d’état, Julian Smith avait promis d’officialiser les mariages de même sexe dès avril et de convertir les unions civil les mois suivants ». 

 

En conséquence, les militants du mouvement ne souhaitent pas abandonner en si bon chemin le travail déjà réalisé. Ils appellent le secrétaire d’état à agir plus vite dans les changements administratifs. 

 

Le révérend Chris Hudson a souligné la détresse chez les couples gais et lesbiens qui ne peuvent se marier dans leurs églises. «La situation actuelle ne doit pas se poursuivre comme c’est profondément douloureux pour les couples de même sexe, qui sont croyants», s’est-il insurgé. Dès lors, les structures religieuses pourront offrir cette opportunité aux 1200 personnes qui le demandent. Elles auront ainsi l’accord pour changer les unions civiles en mariage religieux selon un processus simple.