États-Unis

Une manifestation anti-confinement… tout autant antisémite et homophobe

L'équipe de rédaction
Commentaires

Alors que les États-Unis ont atteint le cap symbolique des 100 000 morts du coronavirus, les images d’une manifestation contre la poursuite du confinement en Californie choque par la présence de banderoles et de slogans homophobes et antisémites. 

Malgré le nombre important de — plus de 100 000 décès aux États-Unis — des manifestations éclatent dans différentes villes américaines pour s’opposer aux mesures de confinement. Récemment quelques centaines de personnes se sont rassemblés dans la ville de Huntington Beach, du comté d’Orange, pour protester, entre autres, contre la fermeture des plages. 

Une photo de la manifestation partagée par l’activiste LGBT+ Adam Eli sur son compte Instagram a fait le tour des réseaux sociaux. On y voit, une banderole rouge néonazie avec une croix gammée et une photo d’Adolf Hitler, et, devant, un homme tenant une pancarte où l’on peut lire «Le Covid est faux et gay ». 

Le militant a assorti la photo du commentaire suivant «Une photo vaut un milliard de mots. Les personnes queers et les personnes juives ont l’obligation d’être solidaires avec toutes les personnes opprimées parce qu’un monde qui est moins homophobe sera moins raciste, transphobe, islamophobe, autoritaire, antisémite, xénophobe, misogyne etc».