Rencontres

Couples, rencontre et sexologue durant la crise sanitaire

Edward Sanger
Commentaires

Garder une santé mentale n’est pas facile pour tout le monde durant la crise de la Covid-19. C’est aussi le cas pour les personnes en amour ou les couples qui sont restés chez eux à temps plein. C’est pour cela que les sexologues sont d’un secours pour le cheminement de soi.

Les sexologues ont fermé leur bureau durant la période de la crise sanitaire. Les consultations en privé se sont poursuivies en télé-pratique. Mais, cela a donné un défi supplémentaire pour les professionnels de la sexologie. « Il est plus dur de déchiffrer les expressions faciales des gens en web-cam que en personne », s’est exprimée la sexologue du Le Sofa Sexologique, situé à Montréal, Kanica Saphan.

Durant le confinement, on a remarqué plusieurs cas dans l’actualité. Une forte augmentation des applications de rencontre, des couples qui sont ensemble 24 heures sur 24 et l’opportunité des gens à prendre un temps de réflexion sur leur situation personnelle, professionnelle et sentimentale.

 

Déconfinement

L’utilisation des applications, comme Tinder, Grindr, Bumble, Gay411, Scruff ou Rencontre Québec, ont pu permettre aux utilisateurs de se connecter au reste du monde. Des gens ont tissé des liens et des rencontres par web-cam ont eu lieu pour échanger en tête-à-tête. Des messages d’avertissement ont été affiché sur le profit de l’utilisateur pour maintenir les règles du confinement.

À la suite des annonces du premier ministre sur la réouverture des commerces locaux, des écoles primaires, du domaine de la construction et la fin des contrôles policiers dans les régions, les gens ont hâte de sortir pour reprendre tranquillement un mode de vie normale.

Selon Mme Saphan, il ne faut pas être pressé pour faire des rencontres. « Ce sera un des facteurs pour l’apparition de nouveaux cas. On ne peut pas empêcher les gens de se rencontrer mais il faut garder nos habitudes qu’on a pour la suite du déconfinement », explique la sexologue. « Si nous gardons les recommandations d’hygiènes et la distance de sécurité on diminue les risques », ajoute-t-elle.

 

L’importance des sexologues

Les sexologues ont été reconnu comme un besoin essentiel pour la santé mentale des gens. Tout au long de la crise, ces professionnels ont travaillé par vidéo conférence. L’accessibilité a été un avantage pour les gens en région, qui ne pouvaient pas se déplacer à Montréal pour une consultation en privée.

La crise de la Covid-19 a été aussi une occasion pour prendre plus de temps pour soi et réfléchir à notre cheminement personnel.

« Nous sommes des professionnels de la santé mentale et des relations humaines. Nous sommes plus à l’aise de parler de la sexualité, mais nous prenons le temps de discuter pour faire une mise au point personnelle avec nos patients sur différentes sphères de leur vie comme le travail, les amitiés et les relations », déclare la sexologue Kanica Saphan.

Pour les couples, consulter un sexologue, durant le temps du confinement, peut-être d’une grande aide. Comme les conjoints ont dû rester ensemble durant la crise sanitaire, on peut voir une répartition des tâches inégales et des tensions dans le couple, qui peut avoir des impacts sur des séparations. 

 

Conseil

Pour éviter des nouveaux cas de contamination, voici quelques recommandations pour permettre un nouveau début de couple ou raviver la flamme.

Dans n’importe quelle région, éviter les endroits publics. Les espaces de plein air, les parcs ou les sentiers forestiers sont avantageux avec la distance de deux mètres.

Garder les habitudes de sécurité et d’hygiène que le gouvernement a recommandé durant l’isolement.

Continuer de prendre des nouvelles de vos proches par téléphone ou par vidéo conférence.

Pour conclure, prenez votre temps pour faire une réflexion sur vous-même. Consultez un professionnel de la santé si vous avez des questions.

Vous en trouverez d'ailleurs dans les pages... de Fugues.