Entrevue avec...

Debbie Lynch-White, la meneuse de jeu

L'équipe de rédaction
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues

Envie de vous amuser d’ici les prochains jours? Deux personnalités aimées du grand public animeront tour à tour un jeu-questionnaire en direct sur la page Facebook de NOUS | MADE. Le 3 juin, l’amoureux du vintage, Jean-Sébastien Girard, dépoussiérera de vieux classiques du petit et du grand écran avec sa thématique « nostalgie ». Le 9 juin, Debbie Lynch-White se penchera sur les voix célèbres dans les films et les séries de chez nous.

 
Ces soirées Trivia « sans prétention ni compétition » sont l’initiative de NOUS, une marque née de la collaboration entre des acteurs importants du milieu du divertissement tels que le Fonds des médias du Canada et Téléfilm Canada. Elles servent à briser l’isolement en temps de pandémie ainsi qu’à célébrer les artistes et les œuvres d’ici.
 
En entrevue, Debbie nous en dit plus sur sa collaboration avec NOUS, ses projets de confinement et son envie folle de donner des bisous à ses amis, une fois la crise terminée. Compte-rendu empreint d’humour et d’amour.
 
Pourquoi t’es-tu impliquée dans le nouveau projet de NOUS? 
Je veux faire un coucou aux participants du quiz, leur dire que je suis empathique et que je vis les mêmes stress et inquiétudes qu’eux face aux finances, au travail et à l’avenir.
 
Comme NOUS, je souhaite également souligner l’importance de la culture dans nos vies. Sans les séries, les films et les livres d’ici, le confinement serait bien triste. Alors, achetons local et consommons les contenus de chez nous!
 
Es-tu une grande adepte de jeux de table et de société?
J’en suis folle! Je participe à tous les quiz télévisés, je vais au Randolph Pub Ludique pour découvrir de nouveaux jeux et j’organise souvent des soirées de divertissement à la maison. Lorsque je joue avec Simon Boulerice à la boulette, je hurle de rire à tout coup. Si une game se déroule mal, ça me trotte dans la tête, car je suis très compétitive envers moi-même. (rires)
 
NOUS t’a confié la thématique musicale pour son quiz, car tu as campé La Bolduc au grand écran et tu pousses sublimement la chansonnette. Qu’est-ce que la musique représente dans ta vie?
Très jeune, mon père m’a initiée aux chansons de Richard Séguin, Beau Dommage et Harmonium ainsi qu’au rock progressif de Led Zeppelin et Pink Floyd. Il jouait aussi de la guitare. J’ai trimballé cet héritage musical à l’école, où j’ai fait de petits spectacles qui m’ont donné la piqûre du chant et du jeu.
 
Aujourd’hui, je dis toujours que je suis une actrice qui chante, et non l’inverse, puisque je n’ai pas de formation musicale. Mon plus grand fantasme est de jouer dans La La Land ou encore dans une version québécoise de Rock’n Nonne. 
 
Le quiz de NOUS sert aussi à jazzer les soirées des internautes. Toi, comment jazzes-tu ton confinement? 
Au début, j’aurais aimé créer davantage, mais j’étais figée en raison du climat d’incertitude collectif. Puisque ma créativité revient progressivement, je compte clancher d’ici septembre la rédaction de mon mémoire de maîtrise sur le silence au théâtre. Je fais aussi beaucoup de rattrapage télé! J’ai capoté sur les séries Fragile et C’est comme ça que je t’aime ainsi que sur les films Fabuleuses, Il pleuvait des oiseaux et Mad Dog Labine.
 
Crois-tu qu’après la pandémie, les spectateurs consommeront la culture autrement, en se tournant davantage vers les plateformes numériques?
Peut-être bien, mais le numérique ne remplacera jamais le feeling d’être 250 dans une salle de spectacle ou de cinéma. Solidaires face à la crise, plusieurs célébrités partagent énormément de contenus gratuits en ligne. C’est bien et dangereux à la fois, car leurs actions pourraient dévaloriser le contenu gratuit et faire perdurer le mythe de l’artiste qui fait tout gratis pour avoir de la visibilité! Tout est une question de dosage, selon moi.
 
Plusieurs métropoles nord-américaines ont annulé leurs célébrations de la fierté gaie ce mois-ci. Ça te désole?
Oui, mais j’ai confiance que la nation sera assez créative pour organiser des rassemblements sur les médias sociaux. Si c’est le cas, je vais sans doute m’impliquer. Sinon, je me raccrocherai à la vague d’arcs-en-ciel du mouvement #çavabienaller. Dans mon cœur, ces dessins colorés représentent aussi la Pride!
 
Lorsque les rassemblements entre amis et proches seront permis, que feras-tu d’emblée? 
Un gros party de hot-dogs dans ma cour! (rires) Je vais prendre mes invités dans mes bras, leur donner de beaux gros becs et m’amuser avec eux jusqu’au petit matin. Comme plusieurs, j’ai besoin de lâcher mon fou! Mais je ne me décourage pas; ce n’est qu’une question de temps.
 
Édith Vallières
 
Pour participer aux amusants jeux-questionnaires de NOUS animés respectivement par Jean-Sébastien Girard et Debbie Lynch-White les 2 et 9 juin, aimez la page Facebook de NOUS | MADE dès aujourd’hui. Le soir de chaque événement, rendez-vous sur cette page pour jouer en direct avec eux!