Archives gaies du Québec (AGQ) en mode témoignage

Deux militant-e-s : Cholé Viau et John Banks

L'équipe de rédaction
Commentaires
CHLOÉ VIAU
Photo prise par © CHLOÉ VIAU
JOHN BANKS
Photo prise par © JOHN BANKS
  • CHLOÉ VIAU
  • JOHN BANKS
Les Archives gaies du Québec avaient déjà participé à la réalisation de vidéos de témoignages de militantes et militants québécois.es. Une initiative de la Fondation Émergence. Depuis longtemps, les Archives tenaient à ce que celles et ceux qui ont façonné le Québec LGBGTQ2S+ retracent leur parcours. Dernièrement, les Archives ont mis à disposition du public deux vidéos de personnes qui ont joué et jouent encore un rôle important dans leur organisme respectif, John Banks et Chloé Viau.
 
 
Tout d’abord Chloé Viau, femme transgenre qui après sa transition il y a quelques années s’est investie dans le milieu communautaire, au sein du Réseau des lesbiennes du Québec, à Enfants Transgenres Canada, et à la Fondation Émergence entres autres. Pour ce dernier organisme, elle participe au programme Pour que vieillir soit gai en participant comme formatrice à des rencontres avec des professionnel.les auprès des aîné.es. Chloé Viau qui a mis du temps avant de commencer sa transition même si depuis son plus jeune âge, elle ressentait un malaise profond avec son corps au masculin.
 
John Banks, montréalais de naissance a eu un parcours tout autre. Sa première expérience avec le militantisme remonte à 1964, quand il manifeste pour protester contre les arrestations arbitraires de la police au parc Stanley, à Vancouver. Mais il se fait reconnaître à Montréal en 1979. Voulant souligner les 10 ans des émeutes de Stonewall, il organise la première Gay Pride à Montréal, au Carré Saint-Louis, puis l’année suivante il récidive une seconde fois. Aujourd’hui, membre des Archives Gaies du Québec, il continue à être présent lors de nombreuses activités des communautés LGBTQ2S+.
 
Chloé Viau, John Banks, deux personnes bien différentes, deux parcours bien singuliers, et pourtant la même volonté et le même désir de lutter contre l’homophobie et la transphobie et d’apporter leur soutien à différentes causes qui les touchent de près.