Journée de visibilité lesbienne 2020

Eugénie L-Blondeau

Collaboration Spéciale
Commentaires

Ce portrait d'Eugénie L-Blondeau s'inscrit dans le cadre d'une série que nous publions en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT) en vue de la Journée de visibilité lesbienne 2020.

Eugénie Lépine-Blondeau est animatrice et chroniqueuse culturelle à la radio de Radio-Canada. Après des études en chant classique, elle se tourne finalement vers la science politique pour y décrocher une maîtrise. Or, sa passion pour la voix ne l’ayant jamais quittée, elle s’en sert tous les jours pour communiquer ses valeurs et des enjeux qui lui tiennent à coeur. Elle a fait ses débuts radiophoniques à CISM, la radio des étudiant.es de l’Université de Montréal, en animant Les Dessous Féminins, une émission féministe et queer. Pendant quatre ans, elle a mis de l’avant les fxmmes de notre société, leur parole et leur histoire, tout en abordant les enjeux LGBTQ+ dans le monde. Si l’émission n’existe plus aujourd’hui, elle continue d’entretenir les réseaux sociaux qui lui sont associés afin de promouvoir les initiatives, la pensée et les nouvelles féministes et liées aux communautés LGBTQ+.

Publiquement, Eugénie n'a jamais caché son orientation sexuelle. Elle saisit chaque occasion de parler de sa blonde (quand le public s’attend parfois à ce qu’elle dise «mon chum»), des propositions d’artistes queer et des réalités des familles homoparentales. Eugénie croit fermement qu’il faut continuer faire avancer les causes pour la communauté et changer les mentalités pour plus d’inclusion, de normalisation et d’acceptation. Surtout pour les lesbiennes, trop souvent encore présentées comme un objet de fantasme, ou un état passager.

Autrement, Eugénie est cancer et croit que plusieurs facettes de sa personnalité peuvent être justifiées par le fait qu’elle ait perdu à la loterie des signes astrologiques ( #intense). Sinon, elle préfère les aperol spritz avec olives, le café filtre, et Céline Dion.

Ces portraits que nous publions, en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT), s'inscrivent dans le cadre d’un projet en vue de la Journée de visibilité lesbienne 2020. Une trentaine de personnes — lesbiennes, bi, queer, pan, non binaires, bispirituelles, trans et plus — qui entourent la culture lesbienne actuelle et qui font de cette journée ce qu’elle est.


 
Le Magazine Fugues, en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT), a publié une série de PORTRAITS DE FEMMES dans le cadre de la Journée de visibilité lesbienne (JVL 2020). Une trentaine de personnes — lesbiennes, bi, queer, pan, non binaires, bispirituelles, trans et plus — qui entourent la culture lesbienne actuelle et qui font de cette journée ce qu'elle est. 

À LIRE, LES PORTRAITS DE :