Journée de visibilité lesbienne 2020

Julie Vaillancourt

Collaboration Spéciale
Commentaires

Ce portrait de Julie Vaillancourt s'inscrit dans le cadre d'une série que nous publions en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT) en vue de la Journée de visibilité lesbienne 2020.

Depuis l’adolescence, Julie se passionne pour le cinéma et la musique. Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en études cinématographiques de l’Université Concordia, son mémoire (2007) analyse la représentation des problématiques LGBT et leurs fondements sociopolitiques dans le cinéma québécois de fiction 1960-1980.

Cet intérêt pour la communauté la mène à faire un stage à la Commission des droits de la personne et de la jeunesse sur le rapport De l’égalité juridique à l’égalité sociale (2007, ministère de la Justice) et réaliser un documentaire sur les 1ers Outgames (2006). Elle présentera diverses conférences : LGBT Hypervisibility (2006, Concordia), Journée de visibilité lesbienne (2008), GRIS (2009), Empowerment des femmes LGBT (2019, RLQ). Formée en enseignement postsecondaire à l’Université de Montréal, elle enseigne le cinéma au collégial depuis 2011.

Son amour de l’écriture débute plus formellement, il y a plus d’une décennie, en 2008, à titre de journaliste pour Fugues, où elle interview de nombreuses femmes de la communauté LGBTQ+ québécoise et signe la chronique Où sont les lesbiennes? Au fil des ans, elle aura l’occasion de mettre de l’avant des artistes/militant(e)s qu’elle admire; Melissa Etheridge, Nicole Brossard, Léa Pool, Denis Villeneuve, John Greyson, Indochine, Tegan & Sara, Mika, Joss Stone, Candis Cayne, Manon Massé, Gilbert Baker, etc.

Ses écrits furent notamment publiés dans Cinematic Queerness (Éditions Peter Lang, 2011), La Presse, Sapho, Dire, Liberté, LSTW, Nouvelles Vues, ainsi que dans la revue Séquences, comme critique cinéma depuis 2012.

Depuis 2017, elle est responsable des communications au Réseau des lesbiennes du Québec, organisme en défense des droits des femmes LGBTQ+, qui n’hésite pas à revendiquer à travers l’art.

Sous l’initiative de la directrice Julie Antoine, elle réalise le court- métrage Women : Beyond Labels qui tourne en festivals et coscénarise la BD Lesbo-Queer. Auteure-compositrice-interprète à ses heures, elle a produit deux albums de compositions originales, sous le pseudo Julie Curly, soit Confessions (2014) et Flower Power Soul (2017).

En 2019, elle est fière de prêter sa voix à la campagne de financement de Maison Plein Cœur, en composant pour l’occasion le titre En plein cœur. D’ailleurs, elle avait jadis prêté sa voix à Humanity (composée par James Dean Trepanier) chanson officielle pour les célébrations de la Fierté 2008, ainsi qu’aux chorales Extravaganza et les Nanas.

www.rlq-qln.ca | www.fugues.com | www.juliecurly.com

Crédit photo : Claudia Grégoire

 

Ces portraits que nous publions, en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT), s'inscrivent dans le cadre d’un projet en vue de la Journée de visibilité lesbienne 2020. Une trentaine de personnes — lesbiennes, bi, queer, pan, non binaires, bispirituelles, trans et plus — qui entourent la culture lesbienne actuelle et qui font de cette journée ce qu’elle est.


 
Le Magazine Fugues, en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT), a publié une série de PORTRAITS DE FEMMES dans le cadre de la Journée de visibilité lesbienne (JVL 2020). Une trentaine de personnes — lesbiennes, bi, queer, pan, non binaires, bispirituelles, trans et plus — qui entourent la culture lesbienne actuelle et qui font de cette journée ce qu'elle est. 

À LIRE, LES PORTRAITS DE :