VIN

Joie en bouteilles...

Olivier de Maisonneuve
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues

vin
Muscadet sur lie, Domaine de la Vinçonnière, AOP Muscadet Sèvre et Maine (France) 2018
 
Code SAQ 1391393  |  15,00$
 
Oooh! Quelle belle explosion de fraîcheur en bouche! Quelle savoureuse vague de printemps qui roule sur la langue. Après à peine une gorgée, vous vous écrierez comme les P'tits Simard dans leur annonce de pouding Laura Secord: J'en veux encore! Ce vin blanc est tellement plaisant qu'on a presqu'envie de se passer de verre et de s'abreuver à même la bouteille. Bon, retenez-vous, c'est pas chic. Mais ça vous donne l'idée que c'est un vin de copains, de petit bonheur sur la terrasse. Cette giclée de citron et d'iode sera remarquable pour accompagner vos plateaux de fruits de mer et vos poissons blancs, bien sûr. Mais il vous faudra être plein de bonne volonté pour ne pas finir la bouteille avant la fin de la préparation du repas. En plus, les Perraud (la famille de vignerons) sont certifiés Terra Vitis, ce qui désigne un grand respect de l'environnement. Donc, on peut se régaler avec la conscience tranquille. Santé!
 
 
 
 
 
ButiNages rosé, Famille Gassier, IGP Pays du Gard (Languedoc) 2019
 
Code SAQ 427625  |  14,95$
 
Quel joli rosé pimpant, qui exalte toute la fraîcheur de la tendre saison! Avec sa belle robe d'une couleur qui virevolte entre la joue de nymphe et la truite saumonée, ce vin nous met déjà l'eau à la bouche. Le nez est moyennement aromatique, avec des notes de petits fruits rouges des champs, et une légère brise d'orange sanguine. Très frais dès son entrée en bouche, il est aussi très sec, mais pas austère pour autant. Il a une jolie douceur et il a la rondeur d'une perle sur la langue. On s'en régale comme tel, en apéro, mais il aussi le potentiel d'accompagner avec bonheur bien des mets estivaux dont une ribambelle de salade repas, des pâtes nappées de sauce rosée, ou un succulent plateau de charcuteries. Et c'est un vin bio!
 
 
 
 
 
vin
 
Waterdog reserva, Jose Maria da Fonseca, vinho regional Peninsula de Setubal (Portugal) 2018
 
Code SAQ 14308276  |  15,95$
 
Mon expérience avec les rouges portugais dans cette gamme de prix a rarement été enthousiasmante. Souvent trop intenses ou trop confiturés pour moi. Celui-ci m'a surpris: c'est très fruits noirs et un brin terreux, mais c'est bien balancé par une réjouissante acidité. Et les tannins sont à point. N'hésitez pas à lui faire faire un petit tour de carafe, et servez-le un peu rafraîchi. Ressorti le lendemain, il m'a encore surpris par le plaisir qu'il m'a donné. Un super choix pour les grillades, notamment des côtes levées bien badigeonnées de sauce BBQ. Mais même seul, à la fin du repas, il a tenu la route. C'est un vin créé pour notre marché (on ne le trouve pas dans son pays), et je dois admettre qu'ils ont bien fait leur recherche. Je lui donne aussi des points bonis pour l'étiquette. Chapeau!
 
 
 
 
vin
 
Rosé RS1, les Vignes des Bacchantes, IGP Vin du Québec (Hemmingford, Québec) 2018
 
Code SAQ 14382329  |  15,95$
 
Cet intrigant assemblage de maréchal Foch et de seyval blanc est une création de la famille Daoust, qui sans être certifiée bio, est le fruit d'un usage le plus minimum possible de produits chimiques dans les vignes, afin de respecter l'environnement du vignoble. La généreuse intensité de la couleur de la robe se reflète dans les arômes du vin. On est titillé par les délicieux parfums de buffet de brunch. Très fruité et un brin suave, il est agréablement équilibré entre douceur et fraîcheur. Je serais curieux de l'essayer avec un magret de canard sauce aux canneberges, ou un pavé de saumon? Il est indéniablement un compagnon génial pour le panier de pique-nique. Et assurément, super en dernier verre pour bien terminer un repas. Voilà donc un choix judicieux, pour ceux qui veulent acheter local cet été.
 
 
 
 
 
vin

Tempranillo Bajoz, Pagos del Rey, DO Toro (Espagne) 2018
 
Code SAQ 10856195  |  12,55$
 
Ah! le p'tit rouge de semaine, qui se boit tout seul, sans se prendre la tête. Pourquoi se priver d'un bonheur si facile à s'accorder? L'Espagne a le don de nous offrir ces vins élaborés avec soin qui ne font pas sauter la banque pour autant. Beaucoup de fruité (réglisse et fruits noirs), des petites notes fumées, et une texture avec une touche tannique et organique. Accotez-vous sur le comptoir de cuisine, fermez les yeux, et retrouvez- vous parcourant les étals d'un marché public dans le joyeux brouhaha des gens planifiant leur prochaine recette préférée. On le sert légèrement frais, après lui avoir fait faire un vigoureux tour de carafe, et on salive en essayant de choisir le souper: pizza? lasagne gratinée? Le reste du rôti, nappé de sauce aux champignons...
 




vin

Cinsault, Le Bonheur, WO Swartland (Afrique du Sud) 2017
 
Code SAQ  13682127   |  18,60$
 
Avec un nom qui évoque un état qui a pu faire défaut ces derniers temps, je me devais de revisiter ce vin rouge si réjouissant. Déjà, le nez nous invite à hisser la grand-voile. Sentez-vous ces parfums vifs de fraises écrasées dans la crème champêtre, de tilleul agité par l'orage, de café pris sur le pouce devant la gare de Naples, de grains de poivre rose qu'on vient de moudre? En bouche, c'est le vin parfait pour vivre ce moment quand le printemps laisse doucement la place au début de l'été. Éclatant de fruits rouges et légèrement épicé, il a cette touche d'amertume en finale qui lui donne une identité spéciale. Il sera un régal, après 30 minutes au frigo, avec un poulet rôti aromatisé aux fines herbes ou un sashimi de thon. Oserais-je avec un tartare de pétoncles et fraises? Ooooh!