Journée de visibilité lesbienne 2020

Marie-Dominique Duval

Collaboration Spéciale
Commentaires

Ce portrait de Marie-Dominique Duval s'inscrit dans le cadre d'une série que nous publions en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT) en vue de la Journée de visibilité lesbienne 2020.

Marie-Dominique Duval est chargée de cours à l’Université de Sherbrooke au Département de communication. Dans sa vie personnelle et professionnelle, elle adopte une posture de militante et ne se gêne pas pour apporter, avec humour, des précisions, voire des explications sur les différentes réalités queer. Pour elle, l’acceptation passe par la (re)connaissance de ces différences. Elle est d’ailleurs le type d’enseignante à se « outer » dès le premier cours, tout bonnement, dans une discussion quelconque, afin de s’assurer que ses étudiant.e.s sachent que leur prof est « rainbow » (et qu’elle aime les licornes). Elle trouve important que ses étudiant.e.s puissent avoir un modèle de personne queer dans leur parcours universitaire. Dans ses cours, elle s’assure que les réalités queer sont présentées, discutées et considérées.

Dans le cadre de ses études à la maîtrise, elle a été l’instigatrice d’un événement dédié aux différentes réalités des femmes, la journée Diversité Pluri-Elles, et elle a cocréé le Collectif 80|20, destiné aux femmes de la communauté LGBTQIA+ ainsi qu’à leurs allié.e.s. Enfin, elle a réalisé son mémoire de maîtrise sur les couples féminins dans les lieux publics en Estrie.

Qui plus est, Marie-Dominique s’est impliquée dans la création et l’organisation de 
Fierté Sherbrooke Pride, elle a été bénévole pour le GRIS Estrie et s’implique maintenant dans plusieurs comités universitaires, dont le Conseil syndical et le Comité de la condition des femmes du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université de Sherbrooke, où elle tente de faire reconnaître et valoir non seulement les réalités des femmes, mais également des personnes queer dans la communauté universitaire. Elle est également la coorganisatrice d’un regroupement LGBTQIA+ pour les membres du personnel de l’Université de Sherbrooke qui verra le jour, sous peu, à l’Université.

Ces portraits que nous publions, en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT), s'inscrivent dans le cadre d’un projet en vue de la Journée de visibilité lesbienne 2020. Une trentaine de personnes — lesbiennes, bi, queer, pan, non binaires, bispirituelles, trans et plus — qui entourent la culture lesbienne actuelle et qui font de cette journée ce qu’elle est.


 
Le Magazine Fugues, en collaboration avec le RLQ - Réseau des lesbiennes du Québec (Femmes diversité sexuelle LGBT), a publié une série de PORTRAITS DE FEMMES dans le cadre de la Journée de visibilité lesbienne (JVL 2020). Une trentaine de personnes — lesbiennes, bi, queer, pan, non binaires, bispirituelles, trans et plus — qui entourent la culture lesbienne actuelle et qui font de cette journée ce qu'elle est. 

À LIRE, LES PORTRAITS DE :