Décès

Triste nouvelle, Tante Gaby n’est plus

L'équipe de rédaction
Commentaires

La drag bien connue Tante Gaby, de son vrai nom Pierre Lauzon, s’est éteinte le mardi 8 juin vers 13h15 à l’Hôpital Notre-Dame de Montréal. Âgé de 57 ans, Pierre Lauzon/Tante Gaby est mort d’un cancer fulgurant. Il laisse derrière lui un conjoint et toute une communauté drag ébranlée et sous le choc d’un décès si soudain.

«Je l’ai accompagné jusqu’à ses derniers moments, jusqu’à son dernier soupir, de dire tristement Réjean Ouellet, son conjoint de longue date. Il a été hospitalisé le 25 mai dernier. Il ne sentait rien auparavant. Puis, les médecins ont diagnostiqué un cancer métastatique assez sournois qui s’était étendu rapidement à ses reins, son foie et ses poumons. C’était un cancer très agressif. Ça ne lui a laissé aucune chance.»

«Il [Pierre] a été très fort durant sa maladie», dit Réjean Ouellet qui le connaissait depuis plus d’une quarantaine d’années. «On s’est connu quand Pierre n’avait que 18 ou 19 ans, on a presque tout le temps été ensemble depuis cette époque-là.» Pierre Lauzon est né à Montréal en 1962 de parents originaires de la Gaspésie.

C’est l’équipe du Club Date et du District Video Lounge qui a annoncé sur les réseaux sociaux le décès de Pierre Lauzon en après-midi du 8 juin : «Aujourd’hui, la grande famille du Date et du District doit, le coeur gros, laisser partir un membre de sa famille. Aujourd’hui, nous sommes en deuil car il est parti beaucoup trop vite et laisse un vide dans nos coeurs. Une icône de la communauté LGBTQ+ du Village de Montréal nous quitte. Il a su nous faire rire et, surtout, nous faire sourire grâce à sa magnifique joie de vivre. Nous avons eu le bonheur, mais surtout l’honneur, de t’avoir côtoyé à chaque jour de notre vie. Merci Pierre, Merci Tante Gaby. Nous t’aimons de tout coeur, repose en paix, tu le mérites. [De la part de toute ton équipe, nous te disons que] nous t’aimons et surtout, continue à veillez sur nous comme tu as su si bien le faire à travers les années».

Drag queen, shooter girl, barman, etc., Tante Gaby, avec ses tenues souvent très colorées, a débuté sa carrière à l’Entre-Peau, il y a une trentaine d’années déjà.

Tante Gaby était montée sur les planches du cabaret l’Entre-Peau à un jeune âge pour ensuite enchaîner les soirées et les performances dans une multitude de clubs : Play, Sky, Unity, etc. Et même au mythique resto Cristal situé à l’époque où est la Galerie Blanc aujourd’hui (à l’angle de Wolfe et de Sainte-Catherine). 

«J’ai plein de beaux souvenirs, il a été avec nous dans les débuts du District comme VJ et il était vraiment beaucoup aimé des clients et employés. Après sont passage au District, j’avais besoin d’un barman de jour au Date et il a accepté, il a travaillé au Date depuis près de 2 ans, il ne se faisait que des amis, il es devenu un membre de ma grande famille d’employés très rapidement. Juste qu’à hier soir [dimanche 7 juin], il me donnait de ses nouvelles. Moi et Vincent [Bruneau, le conjoint de Danny Jobin] sommes très attristés de cette énorme perte. Il va être pour toujours dans notre cœur et le cœur de mes employés qui, ce soir, ont décidé de se réunir devant le Date, avec toutes les précautions bien sûr, à 20h pour lui rendre un ultime hommage», de commenter Danny Jobin, le propriétaire des clubs Date et District.

Évidemment, il n’en fallait pas plus pour que des dizaines et des dizaines d’admirateurs et de coéquipiers passés et présents réagissent sur la toile.

«C’était un personnage très flamboyant et très gentil. Tante Gaby/Pierre était toujours prête à faire plaisir aux autres, elle aimait bien rire. Elle a déjà personnifiée Divine, entre autres, dans une des éditions des événements F*ckstar. Je l’ai connue au Sky où l’on a travaillé ensemble pendant quelque temps. Elle avait de beaux costumes et de beaux maquillages qu’elle faisait elle-même. Elle savait faire le party, mais elle avait aussi le sens des responsabilités et elle gérait très bien son bar ou son espace. Elle travaillait avec amour. Elle connaissait bien tout le milieu du nightlife du Village puisqu’elle a travaillé dans plusieurs clubs. C’est sûr que c’est une perte pour le Village», d’expliquer notre chroniqueur musical au Fugues et DJ depuis de nombreuses années, Louis C. Costa.

«La dernière fois qu'on s'est vus tu me manifestais ton intérêt de faire un weekend avec nous au Cabaret Mado. Pour t'avoir vu maintes fois au Cabaret l'Entre-Peau je savais que tu casserais la baraque. J'avais hâte de revoir ta légendaire Bette Midler et de rire un bon coup avec toi. Mais le temps a passé. Et il y a eu ce maudit virus et la fermeture des bars. Et tu es partie... trop vite. Les nuits du Village ne seront plus les mêmes sans toi ma chère Gaby. Je me console en me disant qu'en ce moment tu divertis les anges et le party est sûrement pogné ben raide à ton bar à shooters dans le ciel étoilé. Veille sur nous chère Tante Gaby xxx», a écrit Mado Lamotte. «Repose en paix Tante Gaby, 32 ans de souvenirs !
Mes sympathies à tous tes proches», a renchérit Michel Dorion. 

Plusieurs autres drags ont réagi face à cette triste annonce, dont Sasha Boucher-Godmer ou encore Kelly Torrieli. 

«Je suis sans mot d’apprendre qu’une vraie légende du Village vient de nous quitter, de souligner le DJ Alain Jackinsky. Merci, merci du fond du coeur pour tous les rires et beaux moments passés avec toi pendant tellement d’années. Tu étais là quand je suis arrivé tout p’tit et m’a fait sentir aimé. Je suis là pour te dire que tu as été énormément aimée par tant de gens et tu ne seras jamais oubliée ! Repose en paix mon ange !» Autre DJ bien reconnu du Village, DJ Stéfane Lippé, a tout simplement noté : «RIP Tante Gaby ! [J’ai] toujours eux un énorme plaisir à travailler avec toi, tu as marqué tellement de vies avec ta joie contagieuse. Une très belle personne nous a quitté trop tôt. Repose en paix !»

Écrivant au nom du Black & Blue on a commenté : «Un monument des nuits du Village... Un être humain attachant ! Un clown sans tabou... Il va nous manquer ce Pierre "Gaby"!».  

«Désirant être incinéré, Pierre ne voulait pas de cérémonie de funérailles ou autre événement du genre. Je garderai ses cendres jusqu’à ce que je puisse les déposer là où il voulait que je le fasse. Par contre, lorsque toute cette crise du coronavirus sera passée, j’organiserai une fête pour rassembler tous ces amis, comme Pierre le voulait d’ailleurs, pour bien rire ensemble et avoir du bon temps», de noter avec un trémolo dans la voix son conjoint, Réjean Ouellet.  

Comme on l’a vu dans les propos de Danny Jobin, des amis et des employés des clubs Date et District se sont réunis, à 20h, mardi soir pour se remémorer dignement Pierre Lauzon/Tante Gaby.

 

POUR LIRE LA PLUS RÉCENTE ENTREVUE DE TANTE GABY À FUGUES...