États-Unis

Une femme trans de 99 ans veut aider les personnes âgées LGBT

L'agence AFP
Commentaires

En pleine épidémie de Covid-19, Robina Asti, une femme transgenre de 99 ans, recueille des fonds pour "exaucer les souhaits" de ses semblables, les aînés LGBT.

Alors que la pandémie de coronavirus continue de sévir aux États-Unis, Robina Asti fait tout son possible pour venir en aide aux personnes âgées et aux sans-abri discriminés sur la base de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre.

Elle a lancé la Fondation Cloud Danders dans le but de lever 1 million de dollars cette année pour aider «les personnes âgées et LGBTQ» ainsi que les jeunes sans-abri.

Robina Asti a une histoire incroyable. Ancienne combattante de la Seconde Guerre mondiale, elle est aussi une pionnière transgenre infatigable. Et la fondatrice d'un groupe de sensibilisation LGBT +.

Après avoir perdu son mari, Norwood Patton, en 2012, elle s'est battue contre la Social Security Administration - et a gagné. L'agence lui refusait la réversion de veuve parce qu'elle n'était pas légalement une femme, mais elle a obtenu le droit d'être reconnue comme femme trans.

«Avoir 99 ans n'est qu'un chiffre», a-t-elle déclaré au site InsideEdition.com. «Je me réveille le matin et la première chose que je fais est de regarder par la fenêtre la lumière du jour, et je pense: Hé, j'ai survécu à la nuit. N'est-ce pas génial? J'ai un jour de plus à espérer». 

Résidente de l'Upper East Side à New York, Robina se sent «invisible». «En tant que personne âgée à New York, je réalise à quel point je suis invisible. Tout le monde s'en fout. J'ai le sentiment de ne pas être vue, et c'est très difficile à vivre», confie-t-elle. 

En fondant la Cloud Dancers Foundation, Robina Asti entend contribuer à lutter contre cette situation en aidant d'autres retraités et les sans-abri LGBT. Elle espère le faire en promouvant la sensibilisation et l'éducation de la communauté.