Fake news / Coronavirus

Trump vante les chercheurs américains qui ont mis au point le vaccin contre le... sida

Donald Trump ne recule devant aucune déformation de la réalité. Il vient d'évoquer un vaccin contre le VIH qui aurait été mis au point par des chercheurs américains pour vanter ceux qui travaillent actuellement sur le coronavirus. Problème: il n'existe aucun vaccin contre le VIH, ni aux Etats-Unis ni nulle part ailleurs dans le monde.

Donald Trump ne s'embarasse jamais de la vérité dans ses déclarations publiques.

Le président américain a déclaré mardi lors d'un discours à la Maison Blanche qu'il y existait un vaccin contre le VIH déclenchant une nouvelle fois de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Trump a affirmé qu'il avait affaire à des "scientifiques incroyables" qui travaillaient sur un traitement contre le coronavirus. "Ils ont développé le vaccin contre le sida", a-t-il poursuivi se reprenant quelque peu en précisant: "Et comme vous le savez, il y a beaucoup de choses et de nombreuses entreprises sont impliquées. Mais l'agent thérapeutique du sida ... Le sida était une condamnation à mort et maintenant les gens vivent des vies avec une pilule. C'est une chose incroyable".

Il n'y a pas eu aucune correction officielle sur cette fausse déclaration de part de la Maison Blanche. Le gouvernement américain n'a pas répondu aux demandes de la presse à ce sujet, comme celles de NBC News.

Les militants anti-sida ont rapidement fait remarquer à Trump qu'il n'y avait toujours pas de vaccin contre le VIH et que ses déclarations pourraient être dangereuses. "Non Trump. Comme toujours, vous vous trompez", a écrit Act Up New York sur Twitter. Les personnes vivant avec le VIH pourraient tellement réduire leur charge virale aujourd'hui afin de ne pas transmettre le virus. Notre lutte avec l'industrie pharmaceutique qui détient des monopoles sur ces médicaments vitaux se poursuit."

L'association médicale IAPAC a ajouté: "Des informations incorrectes peuvent avoir des conséquences sur la santé publique. Informez-vous sur les faits et prenez des mesures de prévention (préservatifs, PrEP)."

Beaucoup se sont également moqués de la déclaration de Trump. "Dernières nouvelles: Trump vient de guérir le sida", a écrit le comédien queer Randy Rainbow.

Le Washington Post, qui analyse tous les discours de Trump, a jusqu'à présent dénombré environ 20.000 déclarations trompeuses ou fausses déclarations du président au cours de ses trois ans et demi de mandat.