Civiliti, LAND Italia, Table Architecture, Biodiversité Conseil

Un Corridor de biodiversité pour Montréal

Chantal Cyr
Commentaires

En novembre dernier, la ville de Wuhan, en Chine, accueillait la 5e édition de sa Biennale de Design. La Ville de Montréal, qui participait à l’événement, avait profité de l’occasion pour y dévoiler un projet se voulant visionnaire, le futur Corridor de   biodiversité de l’arrondissement St-Laurent. 

Personne n’aurait alors pu se douter de l’aspect prémonitoire de cette présentation dans une ville dont le nom serait à tout jamais associé à la pandémie du coronavirus qui sévit aujourd’hui. Wuhan deviendrait également le symbole de l’énorme prix à payer par les villes ayant sacrifié faune, flore et habitats naturels à leur désir de croissance effrénée.

« Le futur corridor nous permettra de ramener la nature en milieu urbain et de recréer un lieu propice à la biodiversité dans un paysage profondément altéré par les activités humaines, un paysage qui a perdu sa biodiversité et sa résilience », déclarait Alan DeSousa, Maire de l’arrondissement particulièrement affecté par la croissance accélérée des années 60 et 70.

 

Avec la disparition de ses boisés, de son couvert végétal et de ses anciennes terres agricoles, l’arrondissement est peu à peu devenu particulièrement vulnérable aux changements climatiques. En 2015, l’administration locale décidait d’explorer les possibilités de ramener la nature au cœur de l’arrondissement de 42,8 kilomètres carrés. 

Ce territoire, en grande partie asphalté, est situé à proximité d’un aéroport international, et il est occupé, à plus de 70%, par des entreprises industrielles et commerciales. Il est également traversé par d'imposantes lignes de transport électrique.

 

La préoccupation des services municipaux devait mener à la réalisation de plusieurs études de même qu’à un inventaire méticuleux de la faune et la flore présentes sur le territoire. Citoyens et citoyennes ont également été invités à participer à des séances de consultations publiques. Au sortir de ce processus, l’idée de créer un Corridor de biodiversité avait pris forme. 

 

Un concours multidisciplinaire

En 2018, la Ville de Montréal lançait un concours national, multidisciplinaire, d’architecture du paysage dans le but de se doter d’un projet innovateur qui pourrait être réalisé sur une période de 20 ans. L’équipe lauréate, composée des firmes civiliti, LAND Italia, Table Architecture, et Biodiversité Conseil, remportait le concours.

La colonne vertébrale du projet consiste en une étroite bande de terrains située sous les lignes haute tension, lesquelles longent trois boulevards de l’arrondissement. Ces emprises stériles seront transformées en une succession de prés fleuris qui attireront oiseaux, insectes pollinisateurs et petits animaux sauvages. La topographie du terrain, modulée à l’occasion, permettra d’animer le paysage et de briser l’homogénéité des lieux. Le plan prévoit également la possibilité de relier boisés isolés et réserves écologiques existantes aux nouveaux aménagements paysagers de sorte qu’animaux, insectes et plantes puissent recréer leur habitat naturel le long d’un corridor continu. Selon Fannie Duguay-Lefebvre, de l’équipe civiliti, « Le projet de corridor servira à faire d’un territoire fragmenté, en grande partie asphalté, un paysage urbain plus connecté et diversifié, où tout être vivant aura sa place. »

 

Le futur Corridor procurera aux résidents et travailleurs de St-Laurent un lieu unique où découvrir la beauté d’une nature vivante en plein cœur d’un milieu urbain animé. Par ailleurs, le projet de corridor servira de laboratoire, non seulement pour Montréal, mais aussi pour d’autres villes et pays. Le plan, qui vise à réconcilier la logique de la ville avec celle de la vie, a été préparé en étroite collaboration avec les professionnels de la Division de l’environnement et de la protection du territoire de l’arrondissement.

 

Prix national de design urbain 

En janvier 2020, un Prix spécial du jury, catégorie «Développement durable», était décerné à civiliti, LAND Italia, Table Architecture et Biodiversité Conseil pour leur projet de Corridor de biodiversité. Cette distinction s’inscrit dans le cadre du prestigieux Prix national de design urbain, organisé sous les auspices de l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC), l’Association des architectes paysagistes du Canada (AAPC) et l’Institut canadien des urbanistes (ICU). Selon le jury, « La promesse du design urbain est le développement durable – la création d’avantages économiques, environnementaux, sociaux et culturels. Bien que ce projet soit axé sur l’environnement, il reflète les sept C de l’urbanisme : contexte, caractère, choix, connexions, créativité, conservation et collaboration.»

 

À propos de civiliti

Fondée par Peter Soland et Fannie Duguay-Lefebvre, civiliti est une agence de design urbain et d’architecture du paysage dont les bureaux sont situés à Montréal. Réputée pour ses interventions contemporaines en milieu urbain, civiliti s’est fait remarquer récemment pour le projet Escales découvertes, lequel a valu à la firme un Prix national de design urbain, un Prix national de l’Association des architectes paysagistes du Canada (AAPC) et un Prix international de la Society for Experiential Graphic Design (SEGD)

 

À propos de LAND Italia

LAND est une firme d’architecture du paysage implantée en Italie, Suisse et Allemagne. Sous la direction créatrice d’Andreas Kipar, l’un des cofondateurs de LAND, des équipes d’architectes du paysage, d’architectes et d’urbanistes œuvrent depuis 1990 à la réalisation de projets de nature variée, allant de la planification urbaine, à grande échelle, au design d’espaces urbains, d’échelle beaucoup plus modeste.

 

À propos de Table Architecture

Table est l’intermédiaire entre l’individu et ses semblables. Sa vision est animée par cette interface qui favorise les échanges et alimente la réflexion sur la pratique de l’espace à des échelles variées. L’approche de cette firme d’architecte est fondée sur une expérimentation spatiale et conceptuelle ins-pirée par l’imaginaire collectif. «Nous croyons qu’un sens de lieu souhaitable serait celui qui célèbre le présent tout en établissant simultanément des liens avec le passé et l'avenir».

 

À propos de Biodiversité Conseil

Biodiversité conseil est une entreprise de services-conseils spécialisée dans le domaine de la biologie, de l’écologie et de la conservation des habitats et de l’environnement naturel. La firme est dirigée par la biologiste Kim Marineau, qui a réalisé, seule ou en équipe, plus de 200 études touchant écosystèmes, flore et la faune dans des parcs nationaux, lieux historiques nationaux, parcs municipaux ainsi que de nombreux milieux naturels privés. 

Pour plus d’informations:  www.civiliti.com