États-Unis

Un des plus importants réseaux de thérapie de conversion ferme ses portes

Étienne Dutil , L'agence AFP
Commentaires

«Hope for Wholeness», le plus important réseau américain de thérapie de conversion anti-gai qui existait depuis 21 ans, a décidé de fermer ses portes.

L'organisation basée à Spartanburg, en Caroline du Sud, fondée en 1999 sous le nom de Truth Ministries, a annoncé officiellement qu'elle allait fermer ses portes et cesser ses activités, invoquant des difficultés à trouver un directeur acceptant de la gérer

«Cela a été une année tumultueuse pour nous, affirme l'organisation. Nous avons perdu notre directeur-fondateur, cherché son remplaçant pendant deux ans, embauché un nouveau directeur puis perdu ce directeur également. Après beaucoup de prières et de discussions, nous avons pris la décision difficile de dissoudre l'organisation. Ce ne fut pas une décision facile. Mais nous pensons que c'est la bonne décision».


«Hope for Wholeness» était à l'origine une émanation d'Exodus International, qui, pendant des décennies, a été le centre du mouvement ex-gai et comptait plus de 120 ministères aux États-Unis et au Canada.

Exodus a été dissous en 2013 après que le chef de l'organisation ait annoncé lors d'une conférence de presse qu'il démissionnait et s'excusait auprès de ceux qui sont passés entre ses griffes.

«Hope for Wholeness» avait fini par devenir l'un des groupes d'ex-homosexuels les plus étendus du pays.

L'organisation avait été fondée par McKrae Game, qui a été évincé en 2017 après avoir admis avoir regardé du porno gai, et qui s'est révélé publiquement gai il y a un an. «J'ai été pris dans une secte», a-t-il déclaré ensuite.

Tous les fonds restants de l'organisation seront reversés à Abba’s Delight, une autre organisation située à Louisville, dans le Kentucky, pour démarrer un nouveau réseau du même type, selon un email du conseil d'administration de «Hope for Wholeness». 

Des mesures sont prises pour interdire cette pratique dangereuse un peu partout dans le monde. Jusqu'à présent, 20 États américains ont interdit cette pratique sur les mineurs, et plusieurs autres pays à travers le monde ont engagé des interdictions au niveau nationale, comme l'Allemagne et l'Albanie.