Ukraine

Des militants LGBT font flotter le drapeau gai sur l'un des monuments de Kiev

Des militants LGBT créatifs de Kiev, la capitale de l'Ukraine, ont utilisé un drone pour habiller un monument de l'ère soviétique d'un drapeau gai.

Alors que la marche annuelle de la fierté de Kiev a été annulée en raison du coronavirus, des militants LGBT ukrainiens inventifs ont eu l'idée de parer un des monuments les plus visibles de la capitale  (relique du passé communiste du pays) du drapeau arc-en-ciel.

Empêchés de marcher dans les rues, dimanche, ces militants ont décidé d'utiliser un drone pour donner un nouveau sens à une statue controversée datant de l'ère soviétique en ajoutant un drapeau arc-en-ciel géant au sommet du monument, une grande statue en acier d'une mère symbolique tenant une épée et un bouclier.

Le drone a été manœuvré devant l'épée, donnant l'impression que la mère agite en fait un drapeau arc-en-ciel au-dessus de la ville.

De nombreux homophobes ont inondé les médias sociaux de messages qualifiant les personnes LGBT de «dégénérées» et appelant à l’arrestation des militants pour «dégradation» du monument.

Après s'être positionné au sommet de la statue, le drone a ensuite fait flotter le drapeau arc-en-ciel au-dessus de Kiev tout au long de la journée.

Dronarium Ukraine, qui a fourni et piloté les drones pour cette opération, a précisé que les vols avaient été effectués en toute sécurité et en pleine conformité avec les règles de vol des drones. La société a tenu à souligner qu'elle s'opposait à la discrimination contre la communauté LGBT.

Les personnes LGBT ont peu de droits légaux en Ukraine. Le pays a adopté certaines lois fondamentales sur la reconnaissance du genre et des protections contre la discrimination car il cherche à s'aligner sur le droit de l'UE, mais il n'y a pas de reconnaissance des relations homosexuelles, et les couples homosexuels n'ont pas le droit de se marier ni d'adopter des enfants.