Balkans

Le Monténégro instaure le partenariat enregistré pour les couples gais

L'équipe de rédaction
Commentaires

Le Monténégro vient de voter pour légaliser les partenariats civils entre personnes de même sexe, devenant ainsi le premier pays européen en dehors de l'Europe occidentale et de l'Union européenne à le faire.

Le Monténégro a adopté le 1er juillet le partenariat enregistré pour les personnes de même sexe.

Les députés de ce petit pays des Balkans ont adopté cette mesure par 42 voix contre 5 au Parlement. La loi exclut toutefois le droit d’adoption et de filiation.

Cette adoption constitue une surprise dans la mesure où un projet de loi identique avait été rejeté par le parlement monténégrin en 2019.
«Honnêtement, je ne m'y attendais pas», a déclaré le LGBT Forum Progres. «C'est vraiment extraordinaire, c'est un grand jour pour nous tous.»

Le président Milo Dukanovic doit encore ratifier le texte, qui pourrait entrer en vigueur d’ici un an. «C’est un pas de plus vers les démocraties du monde développé. Nés libres et égaux en dignité et en droits», a-t-il tweeté. «[C'est] une confirmation que notre société mûrit, accepte et vit les différences», a-t-il ajouté.

Le Premier ministre, Dusko Markovic, a qualifié ce vote de «grand pas dans la bonne direction pour la société monténégrine, sa maturité démocratique et ses processus d'intégration».

Avec cette mesure, les couples homosexuels monténégrins s'approchent des mêmes droits que les couples hétérosexuels, mais ils n'ont toujours pas le droit d'adopter des enfants et les couples lesbiens ne peuvent pas accéder à la PMA.

Néanmoins, le mouvement LGBT monténégrin a salué «un pas important vers l'égalité».

Le Monténégro ne compte que 620 000 habitants. Il est actuellement en négociations avancées pour adhérer à l'Union européenne, et la légalisation des unions de même sexe sera considérée comme un signe de sa «maturité démocratique», conformément aux valeurs de l'UE.