Paris

Deux bars gais marqués de croix gammées

L'équipe de rédaction
Commentaires

Des croix gammées et des symboles d'extrême droite ont été tagués sur deux bars gais ou gay friendly du centre de Paris en une semaine. Anne Hidalgo, mairesse de Paris a condamné ce vandalisme visant manifestement la communauté LGBT.

La façade du Cox, bar gay culte installé depuis 1995 rue des Archives, a été vandalisée avec une série de croix gammées et de croix celtiques le 3 juillet.

Le Banana Café, situé rue de la Ferronnerie, avait lui aussi été dégradé de la même façon avec trois croix nazies le 30 juin en plein après-midi. Une plainte a été déposée au commissariat par la direction de l'établissement qui se dit choquée par cet acte de haine.

Jean-Luc Roméro, élu du XIIe arrondissement de Paris, a dénoncé les faits sur Twitter. "Paris est une ville inclusive et, comme le rappelle si souvent Anne Hidalgo, n’acceptera jamais la haine et les LGBTQIphobies… ", écrit-il sur son compte.

La maire de Paris Anne Hidalgo a, elle aussi, réagi à  sur le réseau social, dénonçant des "inscriptions abjectes". "Ces messages de haine et l’homophobie n’auront jamais droit de cité à Paris. Je souhaite que les auteurs soient vite identifiés et jugés", a-t-elle indiqué.

Les propriétaires du Cox ont annoncé qu’ils comptaient déposer plainte.